Définition botanique de eau

(n.f.)

Corps chimique composé, chaque molécule étant constituée d'un atome d'oxygène et de deux atomes d'hydrogène, qu'on peut retrouver sous forme liquide, solide (glace) ou gazeuse (vapeur), indispensable à toute forme de vie. L'eau dissout bon nombre de corps solides et facilite donc les réactions chimiques du métabolisme. Par ailleurs, la pression hydrostatique est utilisée par les végétaux pour se soutenir.



Définitions associées

chimique (adj.)
Relatif à l'étude de la constitution des divers corps, de leurs transformations et de leurs propriétés.

hydrogène (n.m.)
Elément gazeux, incolore, inodore, hautement inflammable. On le trouve principalement combiné à l'oxygène sous forme d'eau.

molécule (n.f.)
Ensemble d'atomes assemblés entre eux par des liaisons chimiques. Les molécules des êtres vivants sont constituées principalement d'atomes d'oxygène, d'hydrogène, de carbone, d'azote et de soufre.

oxygène (n.m.)
1 - Molécule composée de deux atomes d'oxygène, présente dans l'atmosphère, grâce notamment à la photosynthèse par les végétaux. 2 - Atome du même nom.

métabolisme (n.m.)
Ensemble des réactions chimiques et énergétiques intervenant dans les cellules, les tissus ou les organes des être vivants.

réaction (n.f.)
1 - Processus par lequel certaines liaisons des molécules sont rompues alors que d'autres se forment (réaction chimique). 2 - Processus de transformation des noyaux de l'atome soit naturelle (pour les substances radioactives) soit artificielle par bombardement du noyau atomique avec des particules de neutrons, de protons, de neuterons ou des radiations (réaction nucléaire). 2 - Réponse d'un organisme à un stimulus.

composé, composée (adj.)
1 - Formé de plusieurs parties bien identifiables. 2 - En chimie, corps constitué de plusieurs espèces d'atomes.

atome (n.m.)
Constituant fondamental de la matière, formant la plus petite particule susceptible de se combiner.



Définitions de contexte

absorbant, absorbante (adj.)
Qualifie un organe dont le rôle est de faire pénétrer un élément extérieur (eau, air, minéraux, ...) dans l'organisme. Par exemple, les poils très fins situés à l'extrémité des racines.

absorption (n.f.)
Entrée de substances du milieu extérieur à l'intérieur des tissus végétaux. Exemple : absorption de l'eau par les racines.

acanthoclade (n.m.)
Rameau couvert de piquants.

acarien (n.m.)
Petit animal de l'ordre des Arachnides, parfois microscopique. On en dénombre plus de 50 000 espèces dont beaucoup peuvent parasiter les plantes. Le plus connu pour ses dégâts au jardin est la tétranyque ou araignée rouge. Les acariens se développent surtout en milieu humide et chaud. Lorsque le milieu est sec, ils meurent.

acide abscissique (expr.)
Hormone végétale, produite principalement par les feuilles matures et au niveau du parenchyme des racines. C'est elle qui intervient dans la chute des feuilles avant le repos hivernal, dans la chute des fruits mûrs, dans la prolongation de la dormance, dans la fermeture des stomates en cas d'insuffisance hydrique.
Synonyme : dormine, hormone de détresse, abscissine

aiguillon (n.m.)
1 - Structure piquante issue des tissus superficiels d'un organe. 2 - Petites aiguilles tapissant la face inférieure du chapeau ou des rameaux des Hydnes.

allochorie (n.f.)
Dissémination des graines par tout autre moyen (le vent, l'eau, les oiseaux ...) que le végétal lui-même.
Contraire : autochorie

anastomose (n.f.)
Raccordement de nervures ou de canaux aboutissant à la formation d'un réseau.

anglaise (adj.)
Type de greffe qui se pratique lorsque le greffon et le porte-greffe sont exactement d'égale grosseur. Il existe deux types de greffe anglaise. La greffe simple : on fait une coupe en biseau et on ajuste les deux extrémités avant de ligaturer. La greffe compliquée : comme pour la simple, mais on fait en plus une entaille sur chacun, ce qui permet de les entrer l'un dans l'autre.

anisotone (adj.)
Qualifie une dichotomie dans laquelle les deux rameaux sont d'inégale longueur.

anneau de Caspari (expr.)
Bande lignifiée, imperméable, continue, qui entoure chaque cellule de l'endoderme et qui oblige l'eau à passer par le cytoplasme vivant.
Synonyme : bande casparienne

annelé, annelée (adj.)
Se dit d'un organe en forme d'anneau ou muni d'un anneau. Se dit notamment des vaisseaux ornés d'épaisssissements ligneux du métaxylème.

anthèle (n.f.)
Inflorescence cymeuse ou fasciculée dans laquelle les rameaux latéraux sont plus longs que les rameaux centraux.

aoûté, aoûtée (adj.)
Qualifie un rameau qui vient de passer du stade herbacé au stade ligneux.

aquatique (adj.)
Qualifie une plante qui vit dans l'eau par opposition à aéricole
Contraire : aéricole

aquifère (adj.)
Qualifie un tissu ou un organe gorgé d'eau.

arbuste (n.m.)
Végétal ligneux d'une hauteur pouvant aller de 2 à 5 mètres, non ramifié dès la base, ce qui le distingue de l'arbrisseau.
A distinguer de : arbrisseau

argileux, argileuse (adj.)
Caractérise un sol contenant plus de 30 % d'argile. Il sera compact, avec une bonne rétention de l'eau, il peut être collant et sera très dur s'il est très sec et tassé.

article (n.m.)
Partie d'organe (tige, rameau, ...) comprise entre deux étranglements, ou deux articulations ou noeuds.

autochorie (n.f.)
Dissémination des graines par la plante elle-même, sans recours à des vecteurs externes tels que l'eau, le vent ...
Contraire : allochorie

auxiblaste (n.m.)
Concernant les plantes ligneuses, type de rameau de croissance allongée, indéfinie.
Contraire : brachyblaste

auxyblaste (n.m.)
Rameau à entre-noeuds longs.

avasculaire (adj.)
Se dit d'une plante dépourvue de vaisseaux conducteurs de sève.
Contraire : vasculaire

avicide (adj.) latin avies = oiseau
Qualifie une substance ou une préparation apte à détruire certains oiseaux.

bande casparienne (expr.)
Bande lignifiée, imperméable, continue, qui entoure chaque cellule de l'endoderme et qui oblige l'eau à passer par le cytoplasme vivant.
Synonyme : anneau de Caspari

basicarpie (n.f.) du grec basis = base et carpos = fruit
Pour une plante, production des fruits, des graines ou des semences tout en bas des tiges, presqu'au niveau du sol.

biosphère (n.f.)
1 - Ensemble des organismes vivants se développant à la surface de la planète. 2 - Zone de la croûte terrestre (air, terre, eau) où la vie est possible.

blastochorie (n.f.)
Mode de dissémination des graines résultant de la configuration des rameaux, longs et pendants, qui les portent.

brachyblaste (n.m.)
1 - Rameau dont les entre-noeuds sont très courts. 2 - Chez les Gymnospermes, rameau nain à taille très réduite, qui porte exclusivement un fascicule d'aiguilles.

brousse (n.f.)
Type de végétation des régions tropicales sèches, constituée principalement d'arbrisseaux, d'arbustes et d'herbes sèches.

brumisation (n.f.)
Pulvérisation de très fines goutelettes d'eau dans l'air afin d'augmenter l'hygrométrie.
Synonyme : mist

cactiforme (adj.)
Qualifie une plante qui a la forme d'une Cactacée, avec des tiges charnues, épaisses, gorgées d'eau, sans écorce.

cal (n.m.)
1 - Tissu de cicatrisation qui se développe à partir du cambium. 2 - Dépôt de callose dans les vaisseaux à sève de certains végétaux. 3 - Petit massif cellulaire constitué sur le labelle de certaines orchidées.

callose (n.f.)
Substance dure et imperméable formé, comme la cellulose, par la polymérisation du glucose. En fin de saison, un cal formé de callose, obstrue les tubes criblés du liber, stoppant la circulation de sève élaborée. Le plus souvent, ces tubes obstrués ne pourront plus servir et seront remplacés par de nouveaux tubes criblés, formés par le cambium.

capillarité (n.f.)
Phénomène physique qui permet à un liquide de remonter par contact à l'intérieur de tubes très étroits. C'est ce qui fait remonter la sève dans les vaisseaux d'une plante.

carpophore (n.m.)
1 - Chez les champignons supérieurs, partie visible constituée d'un pied, d'un hyménium et d'un chapeau qui a pour fonction de produire et de disperser les spores. C'est ce que le langage courant appelle champignon. 2 - Support du pistil résultant d'un allongement du réceptacle floral entre l'androcée et le gynécée. 3 - Axe qui porte la capsule chez les Caryophyllacées.
Synonyme : sporophore, gynophore

centromère (n.m.)
Selon les phases d'évolution de la cellule, point d'attache d'un chromosome sur le fuseau mitotique ou point de liaison entre les deux chromatides d'un chromosome.

cerne (n.m.)
Anneau marquant l'accroissement de l'année sur les troncs des arbres et composé d'une partie claire et d'une partie sombre, la partie claire correspondant à la croissance réalisée au printemps.

chaume (n.m.)
Tige creuse, sauf au niveau des noeuds, portant des feuilles linéaires et engainantes, chez les Poacées.

chlorophylle (n.f.)
Pigment vert donnant aux organes végétaux une teinte verte et leur permettant de former, grâce l'énergie solaire, des hydrates de carbone à partir de dioxyde de carbone et d'eau. Les chlorophylles a et b sont les vrais pigments assimilateurs, les chlorophylles c et d sont des pigments accessoires.

chromatide (n.f.)
Chacun des deux brins de chromatine dans un chromosome dupliqué reliés entre eux au niveau du centromère.

cladode (n.m.)
Rameau vert aplati ressemblant plus ou moins à une feuille, et assurant à sa place la photosynthèse.

classification (n.f.)
Discipline qui consiste à regrouper des êtres vivants (des plantes, par exemple) en ensembles hiérarchisés en raison de leurs caractères communs. Le plus haut niveau de regroupement est le Règne, puis viennent les Embranchements, les Classes, les Ordres, les Familles, les Genres et enfin les Espèces. Chacun de ces niveaux peut comporter des sous-groupes, du type sous-classe, sous-famille ou sous-espèce.

corme, cormus (n.m.)
1 - Fruite du cormier (Sorbus domestica). 2 - Organe charnu de stockage souterrain, constitué d'une tige ou d'une base de tige, généralement annuel, le nouveau cormus se développant au-dessus de l'ancien.

cormus (n.m.)
1 - Appareil végétatif constitué d'un axe ou tige portant des rameaux, des feuilles et des racines (ou des rhizoides), caractéristique des plantes supérieures ou Cormophytes, par différence avec le thalle des Thallophytes. 2 - Utilisé en synonyme de corme : organe charnu de stockage souterrain, constitué d'une tige ou d'une base de tige, généralement annuel, le nouveau cormus se développant au-dessus de l'ancien.
A distinguer de : thalle

corymbe (n.m.)
Type d'inflorescence dont les pédoncules floraux, de longueur inégale, et partant de niveaux différents amènent toutes les fleurs sur un même niveau.

couche (n.f.)
Amas de fumier recouvert de terre ou de terreau apportant chaleur et fertilité notamment pour démarrer des semis ou des cultures de printemps.

couronne (n.f.)
1 - Ensemble des branches de même niveau sur un tronc. 2 - Par extension, partie supérieure ramifiée d'un arbre = houppier. 3 - Dans la gorge de certaines fleurs, ensemble de pièces supplémentaires disposées en couronne.

cryptophyte (n.f.)
Plante vivace qui disparait pendant le repos végétatif, ses bourgeons passant la saison défavorable à l'abri dans le sol ou dans l'eau.
Synonyme : géophyte

culture hors-sol (expr.)
Technique de culture utilisant d'autres subtrats que la terre ou les terreaux, comme, par exemple, la laine de roche, les billes d'argile, la vermiculite, la perlite ...

cycle (n.m.)
Ensemble de pièces de même nature insérées au même niveau, dans une fleur.

cycle de développement (expr.)
Ensemble des transformations d'un individu et de sa descendance entre deux stades de zygote. - un zygote devient un individu diploïde - il donne naissance à un individu haploïde - celui-ci donne naissance à des gamètes - ces gamètes fusionnent pour donner un nouveau zygote.

cyclocytique (adj.) -cyte = cellule vivante cyclo- = cercle
Qualifie un des types de stomates où les cellules annexes forment un anneau autour des cellules de garde.

dard (n.m.)
1 - Bourgeon pointu, chez le pommier ou le poirier qui peut se développer soit en bois, soit en bouton floral, ou rester au même stade. 2 - Rameau court transformé en épine.

décliné, déclinée (adj.)
Qualifie une tige ou rameau qui pousse de façon étalée ou courbée vers le sol et qui se redresse aux extrémités.
Synonyme : décombant

décombant, décombante (adj.)
Qualifie une tige ou rameau qui pousse de façon étalée ou courbée vers le sol et qui se redresse aux extrémités.
Synonyme : décliné

dédifférenciation (n.f.)
Processus de retour de cellules différenciées à l'état méristématique, par exemple à la suite d'une blessure, avec perte de la spécialisation antérieure et capacité à exprimer à nouveau la totipotence initiale de la cellule. C'est ainsi que naissent des organes adventifs ou que des boutures peuvent émettre des racines. Cette faculté de réversibilité est la base de la multiplication végétative.
Synonyme : redifférenciation

dendrochronologie (n.f.)
Méthode scientifique de datation fondée sur le comptage des anneaux de croissance des arbres. L'analyse des cernes permet également de reconstituer l'évolution du climat pendant la vie de l'arbre.

diadelphe (adj.)
Se dit d'une fleur dont les étamines sont soudées en deux groupes, la soudure s'effectuant au niveau des filets. Noter q'un groupe peut n'être constitué que d'une seule étamine.

dichotomie (n.f.)
Division par deux d'un rameau ou d'un pédoncule.

division (n.f.)
1 - Méthode de multiplication végétative consistant à diviser un pied mère en plusieurs fragments, chacun possédant au moins des racines et un ou plusieurs rameaux ou bourgeons viables. 2 - Désigne les éléments d'une corolle, d'un calice, d'une feuille. 3 - En taxonomie, correspond à une groupe de plantes compris entre le Règne et la Classe

dormine (n.f.)
Hormone végétale, produite principalement par les feuilles matures et au niveau du parenchyme des racines. C'est elle qui intervient dans la chute des feuilles avant le repos hivernal, dans la chute des fruits mûrs, dans la prolongation de la dormance, dans la fermeture des stomates en cas d'insuffisance hydrique.
Synonyme : acide abscissique, hormone de détresse

drainage (n.m.)
1 - Mouvement naturel de l'eau s'infiltrant, plus ou moins bien, progressivement dans le sol. 2 - Système destiné à collecter et évacuer, par des drains ou des fossés, l'eau en excès dans le sol et le sous-sol.

dystrophe (adj.)
1 - Qualifie un sol où la nutrition des plantes est difficile, en raison de la pauvreté des substances nutritives assimilables. 2 - Qualifie une eau acide aux conditions biologiques peu favorables, un végétal ou une flore qui s'y développe.
Synonyme : oligotrophe
Contraire : eutrophe

écussonnage (n.m.)
Type de greffe consistant à insérer un bourgeon, accompagné d'un morceau de tissu de la tige d'origine, dans une fente ouverte dans l'écorce du porte-greffe.

embranchement (n.m.)
Deuxième niveau de classification des espèces vivantes, entre le règne et la classe. Le nom des embranchements se termine par le suffixe "phytes".
Synonyme : division, phyllum

engrais vert (expr.)
Culture de plantes à croissance rapide destinée à être fauchées et incorporées dans le sol afin de lui apporter de la matière organique. Les légumineuses ont en outre l'avantage de fixer l'azote au niveau de leurs racines et d'enrichir ainsi le sol en azote.

ensiforme (adj.) latin "ensis" = épée, glaive
Se dit d'une feuille en forme d'épée, longue, étroite, pointue, plus épaisse au niveau de la nervure centrale que sur les bords.

explant (n.m.)
Petit morceau de végétal vivant prélevé aseptiquement et préparé pour une mise en culture in vitro.
A distinguer de : implant

faisceau (n.m.)
Assemblage longitudinal d'organes rapprochés (vaisseaux, fibres, rameaux, feuilles ...).

fanaison (n.f.)
Ramollissement et flétrissement d'une plante par manque d'eau.
Ne pas confondre avec : fenaison

fasciculé, fasciculée (adj.)
Se dit de feuilles, de racines ou de fleurs naissant sur un même point et disposés en faisceaux ou en touffes, sans axe principal.

fastigié, fastigiée (adj.)
1 - Qualifie une plante dont les rameaux sont érigés et rapprochés le long du tronc. 2 - Qualifie une plante au port dressé et étroit, presque colonnaire.

femelle (adj.)
Qualifie une plante ou une fleur qui ne porte pas d'étamines et qui ne dispose que d'un pistil au niveau des organes reproducteurs.

fibre (n.f.)
1 - Cellule très allongée et étroite à parois épaissies par de la lignine ou de la cellulose. 2 - Formation élémentaire d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.

flottante (adj.)
Se dit d'une plante aquatique dont certains organes, les feuilles notamment, s'étalent à la surface de l'eau.
Contraire : immergé

fusariose (n.f.)
Maladie cryptogamique causée par des champignons au niveau des racines et qui gagne l'ensemble de la plante, provoquant sa destruction totale.

fuselé, fuselée (adj.)
Qualifie un organe qui s'amincit à ses deux extrémités en forme de fuseau.
Synonyme : fusiforme

fusiforme (adj.)
Qualifie un organe qui s'amincit à ses deux extrémités en forme de fuseau.
Synonyme : fuselé

garrigue (n.f.)
Formation végétale typique des terrains méditerranéens arides et calcaires, constituée notamment de plantes herbacées vivaces (lavande, thym ...) ou annuelles, d'arbustes épineux et d'arbrisseaux.

gelée blanche (expr.)
Effet climatique se traduisant par la cristallisation de la vapeur d'eau atmosphérique ou des fines goutelettes de rosée déposées sur le sol ou sur les plantes lorsque la température est inférieure à à 0 °C.

géophyte (n.f.)
Plante vivace qui disparait pendant le repos végétatif, ses bourgeons passant la saison défavorable à l'abri dans le sol ou dans l'eau.
Synonyme : cryptophyte

glomérule (n.m.)
Type d'inflorescence d'aspect globuleux et dense, constitué de petites fleurs sessiles fixées au même niveau comme pour la cyme, mais non soudées entre elles à la différence du capitule.
Ne pas confondre avec : glumérule
A distinguer de : capitule

gourmand (n.m.)
1 - Rameau trop vigoureux qui peut se développer au détriment des autres. 2 - Rejet se développant sous le point de greffe.
Synonyme : sauvageon

gras, grasse (adj.)
Qualifie une plante qui emmagasine de l'eau dans des tissus spongieux situés dans les feuilles, les tiges ou les racines, afin de résister aux périodes de sécheresse.
Synonyme : succulente

greffe anglaise (expr.)
Type de greffe qui se pratique lorsque le greffon et le porte-greffe sont exactement d'égale grosseur. Il existe deux types de greffe anglaise. La greffe simple : on fait une coupe en biseau et on ajuste les deux extrémités avant de ligaturer. La greffe compliquée : comme pour la simple, mais on fait en plus une entaille sur chacun, ce qui permet de les entrer l'un dans l'autre.

guttation (n.f.)
Emission de gouttes d'eau par les feuilles de certaines plantes au niveau des hydathodes.

herbacé, herbacée (adj.)
1 - Plante vivace non ligneuse dont la partie aérienne disparait généralement chaque hiver pour ne laisser que la souche souterraine qui repartira au printemps. 2 - Se dit d'une tige, d'un rameau ou d'une plante entière non ligneuse ayant la texture molle et souple de l'herbe.

hétéroxylé, hétéroxylée (adj.)
Qualifie un bois qui présente des fibres et des vaisseaux (ou des trachéides). C'est le cas du bois des Angiospermes.
Contraire : homoxylé

holotype (n.m.)
Spécimen à partir duquel a été décrit un nouveau taxon et qui sert de référence.

hormone de détresse (expr.)
Hormone végétale, produite principalement par les feuilles matures et au niveau du parenchyme des racines. C'est elle qui intervient dans la chute des feuilles avant le repos hivernal, dans la chute des fruits mûrs, dans la prolongation de la dormance, dans la fermeture des stomates en cas d'insuffisance hydrique.
Synonyme : acide abscissique, dormine

hors-sol (expr.)
Technique de culture utilisant d'autres subtrats que la terre ou les terreaux, comme, par exemple, la laine de roche, les billes d'argile, la vermiculite, la perlite ...

humus (n.m.)
Matière organique du sol qui provient de la décomposition de déchets végétaux ou animaux. L'humus améliore la capacité de rétention en eau des sols. Chaque année une partie de l'humus disparait en minéraux utilisés ensuite par les plantes.

hydathode, hydatode (n.m.) du grec hudatis, hutatidos = poche d'eau.
Pore spécialisé dans l'évacuation de l'eau à l'extrémité des nervures d'une feuille.
Synonyme : stomate aquifère

hydrique (adj.) grec hudôr = eau
Qui a rapport à l'eau

hydrochore (adj.)
Qualifie une plante daont les diaspores sont disséminées par l'intermédiaire de l'eau

hydrochorie (n.f.)
Mode de dissémination des diaspores par l'intermédiaire de l'eau.

hydrogamie (n.f.)
Fécondation d'une fleur à partir de pollen transporté par l'eau.
Synonyme : hydrophilie

hydrogène (n.m.)
Elément gazeux, incolore, inodore, hautement inflammable. On le trouve principalement combiné à l'oxygène sous forme d'eau.

hydrogéophyte (n.f.)
Hydrophyte installée au fond d'une pièce d'eau avec des bourgeons hivernaux portés par un rhizome enfoui dans la vase.

hydrohémicryptophyte (n.f.)
Hydrophyte installée au fond d'une pièce d'eau avec des bourgeons hivernaux placés en surface du substrat.

hydroïde (n.m.)
Chez certaines Bryophytes, cellule morte, allongée, qui assure la conduction de l'eau.
A distinguer de : leptoïde

hydrolyse (n.f.)
Dégradation d'une molécule consécutive à l'addition d'une molécule d'eau. C'est l'opération inverse de la polymérisation.

hydrophilie (n.f.)
Fécondation d'une fleur à partir de pollen transporté par l'eau.
Synonyme : hydrogamie

hydrophobe (adj.)
Répulsion entre certaines molécules ou certaines substances et l'eau.
Contraire : hydrophile

hydrotropisme (n.m.)
Réaction d'un organisme qui va s'orienter en fonction de l'eau.

immergé, immergée (adj.)
Se dit d'une plante aquatique se développant entièrement dans l'eau, aucune partie n'émergeant à la surface.
Contraire : flottante

infra-règne (n.m.)
En taxonomie, niveau de classification immédiatement inférieur à celui du sous-règne.

invasculaire (adj.)
Qualifie les plantes qui n'ont pas de vaisseaux conducteurs de sève.

isotone (adj.)
Qualifie une dichotomie dans laquelle les deux rameaux sont de même longueur.

lambourde (n.f.)
Rameau fructifère court sur les arbres fruitiers.

latex (n.m.)
Liquide d'aspect laiteux, s'écoulant en cas de coupure ou de blessure sur l'organe qui le contient, et ayant principalement une fonction protectrice. Il circule dans un réseau différent de celui de la sève.

lectotype (n.m.)
Spécimen à partir duquel a été décrit un nouveau taxon, lorsque ce nouveau taxon est issu du démantèlement d'un taxon déjà préexistant.

lessivage (n.m.)
Perte progressive plus ou moins rapide d'éléments minéraux du sol sous l'effet dee eaux de pluie.

lipide (n.m.)
Famille plutôt hétérogène de molécules organiques insolubles dans l'eau, formées d'au moins 8 atomes de carbone. Ils ont de très nombreuses fonctions (réserve énergétique, protection thermique, constituant des cellules …).

maquis (n.m.)
Formation végétale fréquente en région méditerranéenne, très dense, plus basse qu'une forêt, composée de végétaux adaptés aux terrains arides et chauds tels que des arbustes et arbrisseaux épineux, des herbes aromatiques, des bruyères, des cistes ...

marcescent, marcescente (adj.)
Qualifie un organe qui reste sur pied après s'être flétri et qui ne tombe qu'avec la pousse des nouveaux bourgeons, ou une espèce qui porte de tels organes.

marcottage (n.m.)
Technique de multiplication végétative à partir d'une portion de tige enterrée qui va émettre des racines tout en restant reliée au pied-mère. Après enracinement, le rameau sera séparé du pied-mère pour être planté indépendamment.

marcotte (n.f.)
Portion de plante que l'on fait enraciner en insérant un rameau aérien en terre, sans le séparer de la plante-mère.

marcotter (v.)
Multiplier une plante en recourbant un rameau pour mettre en terre une portion de sa tige, sans la séparer da la plante-mère.

mésoblaste (n.m.)
Rameau à croissance réduite portant des inflorescences et des feuilles.

métaxylème (n.m.)
Xylème différencié quand la croissance de l'organe est terminé, composé de vaisseaux aux parois fortement lignifiées, réticulées ou ponctuées.

mousse (n.f.)
Végétal avasculaire, c'est-à-dire sans vaisseaux conducteurs de sève, fixés au sol par des rhizoïdes et non par des racines, qui se reproduit à l'aide de spores.

nectaire (n.m.)
Glande qui sécrète du nectar, pouvant se situer au niveau d'un pétale, d'un sépale, d'une étamine, voire d'une feuille ou d'une bractée.

noeud (n.m.)
Point d'insertion, en général légèrement renflé, des feuilles, des fleurs ou des rameaux sur la tige.

non vasculaire (expr.)
Expression se rapportant aux végétaux qui n'ont pas de tissus conducteurs pour le transport de l'eau et des éléments nutritifs

oligotrophe (adj.)
1 - Qualifie un sol où la nutrition des plantes est difficile, en raison de la pauvreté des substances nutritives assimilables. 2 - Qualifie une eau acide aux conditions biologiques peu favorables, un végétal ou une flore qui s'y développe.
Synonyme : dystrophe
Contraire : eutrophe

Ordre (n.m.)
En taxonomie, niveau de classification des plantes compris entre la Classe et la Famille, pouvant éventuellement être divisé en sous-ordres. Le nom des Ordres, chez les plantes, se termine par -ales.

ornithochorie (n.f.)
Mode de dissémination des diaspores par l'intermédiaire des oiseaux

ornithophilie (n.f.)
Mode de transport du pollen et de pollinisation par l'intermédiaire d'un oiseau.
Synonyme : ornithogamie
A distinguer de : ornithochorie

oxygénante (adj.)
Se dit d'une plante aquatique qui libère de l'oxygène dans l'eau.

perforation (n.f.)
Pore de communication situé à l'extrémité des éléments de vaisseaux dans le xylème, permettant la circulation de la sève brute.
A distinguer de : ponctuation

perlite (n.f.)
Petites particules de roches volcaniques qu'on peut ajouter aux substrats de culture pour en améliorer la rétention d'eau, le drainage et l'aération (proportion de 10 à 30 %).

perméabilité (n.f.)
Désigne la capacité d'un sol de se laisser pénétrer par l'eau.

pH (abr.)
Abréviation de potentiel Hydrogène. Indice qui exprime la concentration en ions d'hydrogène dans le sol ou dans l'eau, à l'aide d'une échelle allant de 0 à 14. Si le pH est de 7, la matière est neutre ; en dessous, elle est acide et au dessus, elle est alcaline. Pour la plupart des plantes de jardin, le bon pH se situe entre 6,5 et 7.
Synonyme : potentiel Hydrogène

photosynthèse (n.f.)
Fonction par laquelle les plantes vertes et certaines bactéries, en utilisant l'énergie d'origine lumineuse, fabriquent une substance nutritive, le glucose, à partir de molécules d'eau et de gaz carbonique et rejettent du gaz carbonique.

plante aquatique (expr.)
Plante qui vit dans l'eau, partiellement ou totalement, ou au bord de l'eau.

plante de berge (expr.)
Plante qui se développe naturellement sur les berges des étangs et des cours d'eau.

plante grasse (expr.)
Plante qui emmagasine de l'eau dans des tissus spongieux situés dans les feuilles, les tiges ou les racines, afin de résister aux périodes de sécheresse.
Synonyme : succulente

pleureur (adj.)
Se dit d'un arbre ou arbuste dont les branches et les rameaux retombent nettement vers le sol.

pollinisation (n.f.)
Transfert du pollen d'une étamine vers le stigmate d'une fleur pour qu'il puisse féconder l'ovule, par l'intermédiaire des insectes, du vent, de l'eau, de l'homme ...

polymérisation (n.f.)
1 - Union de plusieurs molécules d'un composé pour former une macromolécule dont la masse moléculaire est un multiple de celle de la molécule originale. 2 - Réaction chimique formant un nouveau composé par la réunion des molécules d'un premier composé.

potentiel Hydrogène (expr.)
Indice qui exprime la concentration en ions d'hydrogène dans le sol ou dans l'eau, à l'aide d'une échelle allant de 0 à 14. Si le pH est de 7, la matière est neutre ; en dessous, elle est acide et au dessus, elle est alcaline. Pour la plupart des plantes de jardin, le bon pH se situe entre 6,5 et 7.

quadripenné, quadripennée (adj.)
Qualifie un organe penné avec quatre niveaux de subdivisions.

racine (n.f.)
Partie de la plante, le plus souvent souterraine, ayant une double fonction, d'ancrage dans le sol et le bon maintien de la plante d'une part, l'absorption de l'eau et des éléments minéraux nécessaires à sa croissance d'autre part.

racine fasciculée (expr.)
Racine très ramifiée formée de faisceaux et dont on ne peut déterminer quelle est la principale.
A distinguer de : racine pivotante

ramille (n.f.)
Petit rameau, fin et grêle, souvent cassant, ou ultime ramification d'un rameau.

réceptacle (n.m.)
1 - Extrémité souvent élargie et/ou renflée du pédoncule floral sur laquelle sont insérées les pièces florales 2 - Dans les capitules, plateau sur lequel sont insérés les fleurons.

redifférenciation (n.f.)
Processus de retour de cellules différenciées à l'état méristématique, par exemple à la suite d'une blessure, avec perte de la spécialisation antérieure et capacité à exprimer à nouveau la totipotence initiale de la cellule. C'est ainsi que naissent des organes adventifs ou que des boutures peuvent émettre des racines. Cette faculté de réversibilité est la base de la multiplication végétative.
Synonyme : dédifférenciation

règne (n.m.)
Plus haut niveau de classification des êtres vivants. Pour Linné, il existait deux grands Règnes : le Règne végétal et le Règne animal. Depuis Whittaker, on distingue plutôt cinq grands Règnes : bactéries, protistes, champignons, végétal, animal.

réversibilité (n.f.)
Possibilité pour une cellule différenciée de retrouver la totipotence et de se redifférencier à nouveau et différemment.

Rhizophytes (n.f.)
Cormophyte possédant des éléments conducteurs, vaisseaux ou trachéides.
Synonyme : Trachéophytes, Xylophytes

rocaille (n.f.)
Composition de décor de jardin à base d'éboulis de pierres, généralement en pente, et planté principalement de végétaux de forme basse et originaires des montagnes (vivaves, conifères nains, arbrisseaux ...).

scalariforme (adj.)
1 - Caractérise le type de trachéides des Ptéridophytes, marquées de lignes transversales comme les barreaux d'une échelle. 2 - Qualifie le mode de reproduction de certaines algues vertes.

semi-aoûté, semi-aoûtée (adj.)
Qualifie un rameau en cours de lignification, au milieu de l'été.

sève (n.f.)
Liquide contenant les éléments nutritifs qui circule, grâce à des cellules spécialisées appelées vaisseaux, entre les différents organes de la plante.

sève brute, sève ascendante (expr.)
C'est la sève qui monte des racines vers les feuilles et qui contient de l'eau et des sels minéraux.

sève élaborée, sève descendante (expr.)
C'est la sève qui part des feuilles pour redescendre dans toutes les parties de la plante et qui contient de l'eau et des sucres synthétisés, grâce à la photosynthèse.

sous-classe (n.f.)
En taxonomie, niveau de classification immédiatement inférieur à la catégorie classe. Le nom des sous-classes se termine par le suffixe -idae.

sous-division (n.f.)
En taxonomie, niveau de classification immédiatement inférieur à celui de la Division. Le nom des sous-divisions se termine par le suffixe -phytina.
Synonyme : sous-embranchement

sous-embranchement (n.m.)
En taxonomie, niveau de classification immédiatement inférieur à celui de l'Embranchement. Le nom des sous-embranchements se termine par le suffixe -phytina
Synonyme : sous-division

sous-famille (n.f.)
En taxonomie, niveau de classification immédiatement inférieur à celui de la Famille. Le nom des sous-familles se termine par le suffixe -oideae.

sous-genre (n.m.)
En taxonomie, niveau de classification immédiatement inférieur à celui du Genre regroupant des espèces ayant de nombreux caractères en commun et souvent localisées dans des zones géographiques similaires.

sous-ordre (n.m.)
En taxonomie, niveau de classification des plantes immédiatement inférieur à celui de l'Ordre. Le nom des sous-ordres se termine par le suffixe - inées (ou - ineae) chez les plantes.

sous-règne (n.m.)
En taxonomie, niveau de classification immédiatement inférieur à celui du Règne et pouvant également être divisés en infra-règnes.

spiralé, spiralée (adj.)
1 - S'applique à un vaisseau ou à une trachéide dont les parois sont garnies d'épaississements en forme de spire. 2 - S'applique à la disposition des feuilles sur des points d'insertion qui sont placés sur des lignes en spirale le long de la tige. 3 - Qualifie une préfloraison où les pièces florales ne sont ni totalement recouvertes, ni totalement recouvrantes. 4 - S'applique à la disposition des pièces florales selon une spire et non en verticille.

sporophore (n.m.)
Chez les champignons supérieurs, partie visible constituée d'un pied, d'un hyménium et d'un chapeau qui a pour fonction de produire et de disperser les spores. C'est ce que le langage courant appelle champignon.
Synonyme : carpophore

stomate aquifère (expr.)
Pore spécialisé dans l'évacuation de l'eau à l'extrémité des nervures d'une feuille.
Synonyme : hydathode

succulente (n.f.)
Plante qui emmagasine de l'eau dans des tissus spongieux situés dans les feuilles, les tiges ou les racines, afin de résister aux périodes de sécheresse.
Synonyme : plante grasse

taille (n.f.)
Opération consistant à réduire ou à supprimer des branches, des rameaux, des racines, des fleurs ou des fruits d'un végétal afin d'en améliorer la forme, la végétation, la floraison, la fructification ou la santé.

tavelure (n.f.)
Maladie cryptogamique des arbres fruitiers caractérisée par des taches brunes et des nécroses qui se développent sur les rameaux, les feuilles et les fruits .

taxonomie, taxinomie (n.f.)
Ensemble des règles régissant la classification et la nomenclature des êtres vivants et fossiles. Chaque niveau hiérarchisé regroupant des individus ayant des caractéristiques communes s'appelle un taxon.

terminal, terminale (adj.)
Se dit d'un élément situé à l'extrémité d'une tige, d'un rameau, ou d'un organe.
A distinguer de : latéral

terreau de feuilles (expr.)
Terreau fibreux riche en matières organiques, obtenu après la décomposition naturelle de feuilles.

terreau de rempotage (expr.)
Mélange fertile et drainant, avec une bonne capacité de rétention d'eau, utilisé pour la culture de plante en pots.

terreau de semis (expr.)
Mélange peu nutritif, de texture fine, avec une assez faible capacité de rétention d'eau, utilisé pour la germination des graines.

tesson (n.m.)
Morceau de poterie cassée utilisé comme élément de drainage pour la culture en pot ou en jardinière.

thalle (n.m.)
Appareil végétatif sans tige, ni feuille, ni racine, ni vaisseaux conducteurs, caractéristique des végétaux inférieurs, notamment les Thallophytes.
A distinguer de : cormus

totipotence (n.f.)
1 - Capacité d'une cellule individuelle de se développer pour produire un nouvel organisme complet. (cas des cellules embryonnaires). 2 - Aptitude à la dédifférenciation des cellules végétales, grâce à laquelle un morceau de plante mis en culture in vitro peut régénérer un nouvel individu complet.

touffe (n.f.)
1 - Groupement de plusieurs rosettes d'une même plante pour former une masse compacte et homogène. 2 - Assemblage de plantes au niveau de leur base formant un bouquet ou un bosquet.

tourbe (n.f.)
Matière organique acide formée par la décomposition très lente de substances végétales en milieu constamment humide. Sa structure favorise l'enracinement, elle retient très bien l'eau, mais elle contient très peu d'éléments minéraux. Elle peut être blonde, brune ou noire selon les couches d'où elle provient.

trachéide (n.f.)
Cellule morte, allongée, à paroi lignifiée, constituant chez les Ptéridophytes et les Gymnospermes l'élément conducteur de la sève. Ces cellules communiquent entre elles par des ponctuations et non par des perforations par différence avec les vaisseaux.

Trachéophytes
Cormophyte possédant des éléments conducteurs, vaisseaux ou trachéides.
Synonyme : Rhizophytes, Xylophytes

transpiration (n.f.)
Evaporation partielle de l'eau contenue dans les plantes au niveau des feuilles et des tiges, par la voie des stomates et des lenticelles.

tripenné, tripennée (adj.)
Qualifie un organe penné avec trois niveaux de subdivisions, assez fréquent pour les frondes de fougères.

trompette (n.f.)
Forme d'une fleur caractérisée par un long tube étroit qui s'élargit au niveau de la gorge, exactement comme une trompette.

tuffeau (n.m.)
Roche calcaire qui absorbe et retient l'eau utilisée pour la culture des plantes de rocaille aimant le calcaire.

vacuole (n.f.)
Petite cavité, au sein du cytoplasme, dans les cellules végétales, pouvant contenir de l'eau, ou des acides organiques ou des pigments, entouré par une membrane appelée tonoplaste.

vasculaire (adj.)
Se dit d'un végétal dont le tissu est composé de petits vaisseaux ou canaux destinés à la circulation des liquides.
Contraire : vasculaire

vermiculite (n.f.)
Substance minérale, à base notamment de mica, ajoutée à un terreau de semis ou de bouturage dans une proportion de 10 à 30 %, qui favorise la rétention d'eau, et améliore l'aération et le drainage des substrats.

xylème (n.m.)
Tissu conducteur de la sève brute des racines aux feuilles chez les plantes ligneuses et formant le bois. Il se compose des vaisseaux constitués de files de cellules mortes entourées de lignine, de fibres ligneuses, constituées de cellules mortes et de parenchymes ligneux formés de cellules vivantes qui regroupent le parenchyme vertical et horizontal. Le protoxylème, le premier formé, est d'origine primaire (procambium) ; il est constitué de trachéides. Le métaxylème, formé ensuite, est d'abord d'origine primaire, puis d'origine secondaire (cambium) ; il est en partie constitué de vaisseaux.
Synonyme : bois
A distinguer de : phloème

Xylophytes
Cormophyte possédant des éléments conducteurs, vaisseaux ou trachéides.
Synonyme : Trachéophytes, Rhizophytes



Définitions associées, 2ème niveau

anabolisme (n.m.)
Phase du métabolisme au cours de laquelle sont synthétisées, à partir d'éléments simples, les grosses molécules complexes constitutives de la matière vivante.
Contraire : catabolisme

azote (n.m.)
Elément chimique de symbole N, gazeux, incolore et inodore qui compose près de 80 % de l'atmosphère. Il est impropre à la respiration, mais c'est un constituant essentiel des protéines et des acides aminés.

carbone (n.m.)
Corps simple (numéro atomique 6, symbole C) très répandu dans la nature et que l'on retrouve notamment dans tous les corps vivants. Toutes les substances organiques contiennent du carbone.

catabolisme (n.m.)
Phase du métabolisme au cours de laquelle des molécules complexes sont dégradées en molécules simples en libérant de l'énergie et des déchets.
Synonyme : désassimilation
Contraire : anabolisme

cellule (n.f.)
Unité morphologique et fonctionnelle de base de tout être vivant.

chimie (n.f.)
Science qui a pour objet l'étude de la constitution des divers corps, de leurs transformations et de leurs propriétés.

noyau (n.m.)
1 - Organite cellulaire délimité par une enveloppe nucléaire, élément qui distingue les eucaryotes des procaryotes, et qui constitue l'un des deux composants de base de la cellule, l'autre étant le cytoplasme. 2 - Enveloppe ligneuse qui enveloppe la graine d'un fruit.

organe (n.m.)
Désigne toute partie d'une plante qui remplit une fonction particulière : une feuille, une racine, une fleur, un pétale, une étamine, un poil ... ou encore un ensemble de tissus ou de cellules qui remplit une fonction spécifique.

organisme (n.m.)
Tout être vivant ayant une existence propre, unicellulaire ou pluricellulaire .

oxygène (n.m.)
1 - Molécule composée de deux atomes d'oxygène, présente dans l'atmosphère, grâce notamment à la photosynthèse par les végétaux. 2 - Atome du même nom.

réaction (n.f.)
1 - Processus par lequel certaines liaisons des molécules sont rompues alors que d'autres se forment (réaction chimique). 2 - Processus de transformation des noyaux de l'atome soit naturelle (pour les substances radioactives) soit artificielle par bombardement du noyau atomique avec des particules de neutrons, de protons, de neuterons ou des radiations (réaction nucléaire). 2 - Réponse d'un organisme à un stimulus.

stimulus (n.m.)
Evènement de nature externe à un organisme de nature à déclencher une réaction de cet organisme.

substance (n.f.)
Matière chimiquement définie à partir de ses propriétés spécifiques qui la différencient des autres matières.

tissu (n.m.)
Ensemble de cellules de structure similaire associées entre elles pour exercer une fonction spécifique (de revêtement, de soutien, de sécrétion, de conduction …).



La feuille, description globale

Les différentes parties d’une feuille Les différents types de feuilles Formes générales d’une feuille Feuilles composées Le vocabulaire utilisé par…

L’écorce des plantes

La définition de l’écorce On pourrait définir l’écorce, de manière simple, comme l’enveloppe la plus externe des végétaux ligneux. Elle…

Les faux-fruits

Imaginez une corbeille de fruits dans laquelle ont été déposés des pommes, des poires, des bananes, des ananas, des figues.…

Les Astéridées

Le clade des Astéridées en classification phylogénétique APG III comprend : l’ordre des Cornales, par exemple les hortensias (Hydrangea), ou…

Faux mâle et fausse femelle

C’est seulement à partir de la fin du XVII° siècle que l’on prend conscience de l’existence d’une sexualité chez les…
Fermer le menu
×
×

Panier

Fermer le panneau
%d blogueurs aiment cette page :