Définition botanique de femelle

(adj.)

Qualifie une plante ou une fleur qui ne porte pas d'étamines et qui ne dispose que d'un pistil au niveau des organes reproducteurs.



Définitions associées

étamine (n.f.)
Partie mâle d'une fleur, composée d'une anthère contenant du pollen et portée le plus souvent par une tige grèle appelée filet.

fleur (n.f.)
Partie de la plante contenant les organes reproducteurs.

reproducteur, reproductrice (adj.)
Qualifie un organe lié à la floraison et à sa fonction de reproduction sexuée.

organe (n.m.)
Désigne toute partie d'une plante qui remplit une fonction particulière : une feuille, une racine, une fleur, un pétale, une étamine, un poil ... ou encore un ensemble de tissus ou de cellules qui remplit une fonction spécifique.

pistil (n.m.)
L'ensemble des carpelles d'une fleur.
Synonyme : gynécée



Définitions de contexte

bisexué, bisexuée (adj.)
Qualifie une fleur qui porte des organes mâles (étamines) et des organes femelles (pistil).
Synonyme : hermaphrodite

carpelle (n.m.)
Organe femelle d'une fleur constituée d'un style, d'un stigmate et d'un ovaire. C'est lui qui se transformera en fruit après la fécondation.

cyathe, cyathium (n.m.)
Inflorescence caractéristique des euphorbes composée d'une fleur femelle entourée de plusieurs fleurs mâles à une seule étamine, le tout à l'intérieur d'une collerette de 5 bractées pétaloïdes en forme de coupe, donnant l'impression d'une fleur unique.

dichogamie (n.f.)
Mode de fécondation de plantes dont les fleurs hermaphrodites ont des organes mâles et femelles qui ne se développent pas en même temps, ce qui empêche l'autofécondation.

dicline (adj.) di = deux fois; klinê (grec) = lit
Qualifie une plante qui porte à la fois des fleurs mâles et des fleurs femelles
Contraire : monocline

dioïque (adj.)
Se dit d'une plante qui porte des fleurs mâles et des fleurs femelles sur des sujets distincts, chacun étant unisexué. Il faut donc planter des individus mâles et des individus femelles pour avoir des fruits.
Contraire : monoïque

diploïde (adj.)
Se dit d'un organisme disposant de deux ensembles de chromosomes dans les cellules somatiques, une moitié apportée par le parent mâle, l'autre par le parent femelle.
Contraire : haploïde

double fécondation (expr.)
Processus caractéristique des Angiospermes par lequel deux noyaux mâles fusionnent séparément avec des noyaux femelles différents. L'un fusionne avec l'oosphère pour former le zygote, puis l'embryon. L'autre fusionne avec les 2 noyaux polaires pour former une cellule triploïde qui formera l'albumen.

endosperme (n.m.)
Tissu chargé de réserves, haploïde, issu du développement du prothalle femelle, caractéristique des Gymnospermes.
A distinguer de : albumen

fécondation (adj.)
Union des gamètes mâles provenant du pollen et des gamètes femelles contenus dans l'ovule pour donner une cellule unique qui constituera l'embryon.

gamète (n.m.)
Cellule reproductrice unisexuée, mâle ou femelle, qui contient la moitié du nombre de chromosomes caractéristiques de l'espèce. Les gamètes mâles sont les spermatozoïdes, les gamètes femelles sont les oosphères.
Synonyme : gonocyte
Contraire : agamète

gamétophyte (n.m.)
Organisme bisexué ou unisexué, représentant la phase haploïde du cycle de développement, dans lequel se différencient les gamètes. Le sac embryonnaire est le gamétophyte femelle et le grain de pollen est le gamétophyte mâle.
A distinguer de : sporophyte

gonocyte (n.m.) grec gonos = génération et kutos = cellule
Cellule reproductrice unisexuée, mâle ou femelle, qui contient la moitié du nombre de chromosomes caractéristiques de l'espèce. Les gamètes mâles sont les spermatozoïdes, les gamètes femelles sont les oosphères.
Synonyme : gamète

gynostème (n.m.)
Chez les Orchidées et les Asclépiadacées, colonne au centre de la fleur résultant de la soudure des organes mâles (étamines) et femelles (pistil).

hermaphrodite (adj.)
Qualifie une fleur qui porte des organes mâles (étamines) et des organes femelles (pistil), tous fonctionnels.

macrosporophylle (n.f.)
Organe de type foliaire qui porte des microsporanges femelles.
Synonyme : mégasporophylle

mégasporophylle (n.f.)
Organe de type foliaire qui porte des microsporanges femelles.

monoïque (adj.)
Se dit d'une plante qui porte des fleurs unisexuées, certaines mâles, d'autres femelles sur le même pied.
Contraire : dioïque

oosphère (n.f.)
Gamète femelle des plantes à fleurs, l'équivalent de l'ovule chez les animaux, inclus dans l'oogone ou l'archégone.

ovule (n.m.)
Organe contenu dans l'ovaire renfermant le gamète femelle et qui donnera la graine après fécondation par le pollen.

parthénocarpique (adj.)
Qualifie une plante qui peut former un fruit sans fécondation de l'ovule par simple division du gamète femelle.

prothalle (n.m.)
Chez les Ptéridophytes, lors du stade sexué de développement, petit gamétophyte portant les organes mâles et femelles.

sporange (n.m.)
Organe producteur des spores mâles ou femelles.

unisexué, unisexuée (adj.)
1 - Se dit d'une fleur soit mâle, soit femelle et donc dépourvue soit d'étamines, soit de carpelles. 2 - Se dit d'une plante possédant des fleurs mâles et des fleurs femelles. Elle est monoïque si elles sont sur le même pied; elle est dioïque si elles sont sur des pieds différents.
Contraire : hermaphrodite, bisexué



Définitions associées, 2ème niveau

anthère (n.f.)
Partie de l'étamine située à l'extrémité du filet et contenant le pollen.

carpelle (n.m.)
Organe femelle d'une fleur constituée d'un style, d'un stigmate et d'un ovaire. C'est lui qui se transformera en fruit après la fécondation.

cellule (n.f.)
Unité morphologique et fonctionnelle de base de tout être vivant.

feuille (n.f.)
Organe des plantes, le plus souvent plat et vert, généralement constitué d'un limbe et d'un pétiole, siège principal des fonctions de photosynthèse, de respiration et de transpiration.

filet (n.m.)
1 - Tige grêle de l'étamine qui porte l'anthère. 2 - Longue tige aérienne, rampante, et qui, au contact avec le sol, produit à son extrémité des racines adventives et porte une nouvelle plantule que l'on peut utiliser pour la multiplication. (= stolon).

fleur (n.f.)
Partie de la plante contenant les organes reproducteurs.

floraison (n.f.)
Période où les fleurs d'une plante sont épanouies. Cette période est spécifique à chaque espèce. Elle est, en outre, déterminée par les conditions d'environnement (température, lumière, humidité) et par les phytohormones.

mâle (adj.)
Se dit d'une fleur produisant du pollen mais sans ovaire fertile.

organe (n.m.)
Désigne toute partie d'une plante qui remplit une fonction particulière : une feuille, une racine, une fleur, un pétale, une étamine, un poil ... ou encore un ensemble de tissus ou de cellules qui remplit une fonction spécifique.

pétale (n.m.)
Élément coloré constitutif de la corolle, situé entre les sépales et les organes reproducteurs.

poil (n.m.)
Production épidermique qui peut être constituée d'une ou de plusieurs cellules sous forme de filament fin et court.

pollen (n.m.)
Grains minuscules contenant les cellules reproductrices mâles situés dans la loge de l'anthère des étamines des fleurs. Le grain de pollen peut parfois suffire à identifier le genre ou même l'espèce dont il est issu, y compris en recherches archéologiques.

racine (n.f.)
Partie de la plante, le plus souvent souterraine, ayant une double fonction, d'ancrage dans le sol et le bon maintien de la plante d'une part, l'absorption de l'eau et des éléments minéraux nécessaires à sa croissance d'autre part.

reproducteur, reproductrice (adj.)
Qualifie un organe lié à la floraison et à sa fonction de reproduction sexuée.

reproduction sexuée (expr.)
Mode de propagation des végétaux par la production de graines puis le semis.
Synonyme : multiplication sexuée

tissu (n.m.)
Ensemble de cellules de structure similaire associées entre elles pour exercer une fonction spécifique (de revêtement, de soutien, de sécrétion, de conduction …).



Le nom des plantes

Pourquoi connaître le nom d’une plante ? Qu’est-ce que le nom complet d’une plante ? Les cultivars Les sous-espèces En…

Ne perdons pas le fil

L’orthographe et le latin botanique sont aussi décriés l’une que l’autre. Il est vrai qu’il existe en orthographe des subtilités…
Fermer le menu
×
×

Panier

Fermer le panneau
%d blogueurs aiment cette page :