Définition botanique de sève

(n.f.)

Liquide contenant les éléments nutritifs qui circule, grâce à des cellules spécialisées appelées vaisseaux, entre les différents organes de la plante.



Définitions associées

organe (n.m.)
Désigne toute partie d'une plante qui remplit une fonction particulière : une feuille, une racine, une fleur, un pétale, une étamine, un poil ... ou encore un ensemble de tissus ou de cellules qui remplit une fonction spécifique.

cellule (n.f.)
Unité morphologique et fonctionnelle de base de tout être vivant.

vaisseau (n.m.)
Elément conducteur de la sève brute, constitué d'une file de cellules mortes, ayant conservé leurs parois transversales chez les Angiospermes primitives ou les ayant totalement perdues pour constituer alors de vrais tuyaux chez les Angiospermes supérieures.



Définitions de contexte

aleurode (n.m.)
Petit insecte, blanc en général et ailé, de l'ordre des Hémiptères. Bon nombre d'espèces parasitent les plantes. Ils se cachent sous les feuilles et s'envolent lorsqu'on s'en approche. Ils sucent la sève des plantes, leur transmettent des virus et y déposent un miellat abondant source de fumagine. Ils sont particulièrement abondants dans les serres, sauf si la température y est maintenue en-dessous de 12 °C.
Synonyme : mouche blanche

avasculaire (adj.)
Se dit d'une plante dépourvue de vaisseaux conducteurs de sève.
Contraire : vasculaire

bois (n.m.)
1 - En acception courante, masse dure contenue dans le tronc des arbres, constitués principalement de matières organiques (cellulose et lignine). 2 - Botaniquement parlant, le tissu bois c'est le xylème. Il a deux fonctions : tissu de soutien et conducteur de la sève brute.

cal (n.m.)
1 - Tissu de cicatrisation qui se développe à partir du cambium. 2 - Dépôt de callose dans les vaisseaux à sève de certains végétaux. 3 - Petit massif cellulaire constitué sur le labelle de certaines orchidées.

callose (n.f.)
Substance dure et imperméable formé, comme la cellulose, par la polymérisation du glucose. En fin de saison, un cal formé de callose, obstrue les tubes criblés du liber, stoppant la circulation de sève élaborée. Le plus souvent, ces tubes obstrués ne pourront plus servir et seront remplacés par de nouveaux tubes criblés, formés par le cambium.

capillarité (n.f.)
Phénomène physique qui permet à un liquide de remonter par contact à l'intérieur de tubes très étroits. C'est ce qui fait remonter la sève dans les vaisseaux d'une plante.

endocrine (adj.)
Se dit d'une cellule ou d'une glande qui sécrète une substance déversée directement dans la sève sans l'intermédiaire d'un canal.
Contraire : exocrine

hormone (n.f.)
Substance biologique émise par des cellules endocrines, puis circulant par la sève, et déclenchant une réaction spécifique sur d'autres cellules dites réceptrices.

invasculaire (adj.)
Qualifie les plantes qui n'ont pas de vaisseaux conducteurs de sève.

latex (n.m.)
Liquide d'aspect laiteux, s'écoulant en cas de coupure ou de blessure sur l'organe qui le contient, et ayant principalement une fonction protectrice. Il circule dans un réseau différent de celui de la sève.

mouche blanche (expr.)
Petit insecte, blanc en général et ailé, de l'ordre des Hémiptères. Bon nombre d'espèces parasitent les plantes. Ils se cachent sous les feuilles et s'envolent lorsqu'on s'en approche. Ils sucent la sève des plantes, leur transmettent des virus et y déposent un miellat abondant source de fumagine. Ils sont particulièrement abondants dans les serres, sauf si la température y est maintenue en-dessous de 12 °C.
Synonyme : aleurode

mousse (n.f.)
Végétal avasculaire, c'est-à-dire sans vaisseaux conducteurs de sève, fixés au sol par des rhizoïdes et non par des racines, qui se reproduit à l'aide de spores.

nervure (n.f.)
Ligne saillante constituée de tissus conducteurs de certains organes (feuilles, pétales, sépales) et dans laquelle se trouve transportée la sève.

perforation (n.f.)
Pore de communication situé à l'extrémité des éléments de vaisseaux dans le xylème, permettant la circulation de la sève brute.
A distinguer de : ponctuation

rhizoïde (n.m.) grec rhiza = racine et eidos = aspect
Poil ressemblant à une racine qui sert à la fixation dans le substrat de certaines plantes inférieures, telles que les Bryophytes, les prothannes de Ptéridophytes et certaines algues, mais qui n'est pas conducteur de sève.
Synonyme : crampon

sève brute, sève ascendante (expr.)
C'est la sève qui monte des racines vers les feuilles et qui contient de l'eau et des sels minéraux.

sève élaborée, sève descendante (expr.)
C'est la sève qui part des feuilles pour redescendre dans toutes les parties de la plante et qui contient de l'eau et des sucres synthétisés, grâce à la photosynthèse.

systémique (adj.)
Qualifie une substance ou un traitement antiparasitaire ou herbicide qui est absorbé par la plante puis transporté par la sève à l'intérieur de la plante. Il peut donc ainsi agir sur d'autres organes et ne pas être lessivé par les pluies.

trachéide (n.f.)
Cellule morte, allongée, à paroi lignifiée, constituant chez les Ptéridophytes et les Gymnospermes l'élément conducteur de la sève. Ces cellules communiquent entre elles par des ponctuations et non par des perforations par différence avec les vaisseaux.

vaisseau (n.m.)
Elément conducteur de la sève brute, constitué d'une file de cellules mortes, ayant conservé leurs parois transversales chez les Angiospermes primitives ou les ayant totalement perdues pour constituer alors de vrais tuyaux chez les Angiospermes supérieures.

xylème (n.m.)
Tissu conducteur de la sève brute des racines aux feuilles chez les plantes ligneuses et formant le bois. Il se compose des vaisseaux constitués de files de cellules mortes entourées de lignine, de fibres ligneuses, constituées de cellules mortes et de parenchymes ligneux formés de cellules vivantes qui regroupent le parenchyme vertical et horizontal. Le protoxylème, le premier formé, est d'origine primaire (procambium) ; il est constitué de trachéides. Le métaxylème, formé ensuite, est d'abord d'origine primaire, puis d'origine secondaire (cambium) ; il est en partie constitué de vaisseaux.
Synonyme : bois
A distinguer de : phloème



Définitions associées, 2ème niveau

angiospermes (n.f.) angio- = récipient et spermus = graine
Groupe de plantes le plus important et le plus évolué du Règne Végétal avec 240 000 espèces (soit 70 %). Ce sont les "plantes à fleur" vraies, avec des ovules puis des graines protégés dans un ovaire.
Synonyme : Magnoliophytées
A distinguer de : gymnospermes

annelé, annelée (adj.)
Se dit d'un organe en forme d'anneau ou muni d'un anneau. Se dit notamment des vaisseaux ornés d'épaisssissements ligneux du métaxylème.

chloroplaste (n.m.)
Organite de la cellule d'une plante qui contient la chlorophylle et qui constitue le siège de la photosynthèse.

cytoplasme (n.m.)
Ensemble des éléments d'une cellule à l'exception du noyau, c'est-à-dire le cytosol et les organites

étamine (n.f.)
Partie mâle d'une fleur, composée d'une anthère contenant du pollen et portée le plus souvent par une tige grèle appelée filet.

eucaryote (n.m.) du grec eu = bien, vrai; karuon = noyau
Organismes dont les cellules possèdent un vrai noyau, entourés d'une membrane, avec un protoplasme contenant des mitochondries et des ribosomes.

feuille (n.f.)
Organe des plantes, le plus souvent plat et vert, généralement constitué d'un limbe et d'un pétiole, siège principal des fonctions de photosynthèse, de respiration et de transpiration.

fleur (n.f.)
Partie de la plante contenant les organes reproducteurs.

morphologique (adj.)
Relatif à la forme et à la structure extérieure d'un être vivant ou d'un organe.

noyau (n.m.)
1 - Organite cellulaire délimité par une enveloppe nucléaire, élément qui distingue les eucaryotes des procaryotes, et qui constitue l'un des deux composants de base de la cellule, l'autre étant le cytoplasme. 2 - Enveloppe ligneuse qui enveloppe la graine d'un fruit.

paroi (n.f.)
Structure plus ou moins rigide entourant une cellule végétale, composée principalement de cellulose. La paroi primaire est mince et flexible, elle existe chez les cellules en cours d'expansion, pouvant encore se diviser ou se différencier. La paroi secondaire est plus rigide et résistante, elle se trouve chez les cellules qui ont terminé leur croissance.

pétale (n.m.)
Élément coloré constitutif de la corolle, situé entre les sépales et les organes reproducteurs.

pluricellulaire (adj.)
Qui est constitué de plusieurs cellules.

poil (n.m.)
Production épidermique qui peut être constituée d'une ou de plusieurs cellules sous forme de filament fin et court.

ponctué, ponctuée (adj.)
Qualifie un organe marqué de petits points sur sa surface.

procaryote (n.m.)
Microorganisme unicellulaire dont le matériel génétique n'est pas enfermé dans un noyau.
Contraire : eucaryote

racine (n.f.)
Partie de la plante, le plus souvent souterraine, ayant une double fonction, d'ancrage dans le sol et le bon maintien de la plante d'une part, l'absorption de l'eau et des éléments minéraux nécessaires à sa croissance d'autre part.

réticulé, réticulée (adj.)
Qualifie un type de nervation où les nervures sont entrelacées comme les mailles d'un filet.

sève brute, sève ascendante (expr.)
C'est la sève qui monte des racines vers les feuilles et qui contient de l'eau et des sels minéraux.

spiralé, spiralée (adj.)
1 - S'applique à un vaisseau ou à une trachéide dont les parois sont garnies d'épaississements en forme de spire. 2 - S'applique à la disposition des feuilles sur des points d'insertion qui sont placés sur des lignes en spirale le long de la tige. 3 - Qualifie une préfloraison où les pièces florales ne sont ni totalement recouvertes, ni totalement recouvrantes. 4 - S'applique à la disposition des pièces florales selon une spire et non en verticille.

tissu (n.m.)
Ensemble de cellules de structure similaire associées entre elles pour exercer une fonction spécifique (de revêtement, de soutien, de sécrétion, de conduction …).

unicellulaire (adj.)
Qualifie un être vivant dont le corps est constitué d'une seule cellule.

vacuole (n.f.)
Petite cavité, au sein du cytoplasme, dans les cellules végétales, pouvant contenir de l'eau, ou des acides organiques ou des pigments, entouré par une membrane appelée tonoplaste.

xylème (n.m.)
Tissu conducteur de la sève brute des racines aux feuilles chez les plantes ligneuses et formant le bois. Il se compose des vaisseaux constitués de files de cellules mortes entourées de lignine, de fibres ligneuses, constituées de cellules mortes et de parenchymes ligneux formés de cellules vivantes qui regroupent le parenchyme vertical et horizontal. Le protoxylème, le premier formé, est d'origine primaire (procambium) ; il est constitué de trachéides. Le métaxylème, formé ensuite, est d'abord d'origine primaire, puis d'origine secondaire (cambium) ; il est en partie constitué de vaisseaux.
Synonyme : bois
A distinguer de : phloème



Les fruits

Nous examinerons dans cette page les différents fruits simples. Ces fruits sont dits simples parce qu’ils se distinguent d’une part…

Ne perdons pas le fil

L’orthographe et le latin botanique sont aussi décriés l’une que l’autre. Il est vrai qu’il existe en orthographe des subtilités…

L’écorce des plantes

La définition de l’écorce On pourrait définir l’écorce, de manière simple, comme l’enveloppe la plus externe des végétaux ligneux. Elle…
Fermer le menu
×
×

Panier

Fermer le panneau
%d blogueurs aiment cette page :