Glossaire botanique

/Glossaire botanique
­

Glossaire de Botanique cellule

A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

cellule (n.f.)
Unité morphologique et fonctionnelle de base de tout être vivant.

Définitions associées

morphologique (adj.)
Relatif à la forme et à la structure extérieure d'un être vivant ou d'un organe.

pluricellulaire (adj.)
Qui est constitué de plusieurs cellules.

procaryote (n.m.)
Microorganisme unicellulaire dont le matériel génétique n'est pas enfermé dans un noyau.
Contraire : eucaryote

eucaryote (n.m.) du grec eu = bien, vrai; karuon = noyau
Organismes dont les cellules possèdent un vrai noyau, entourés d'une membrane, avec un protoplasme contenant des mitochondries et des ribosomes.

noyau (n.m.)
1 - Organite cellulaire délimité par une enveloppe nucléaire, élément qui distingue les eucaryotes des procaryotes, et qui constitue l'un des deux composants de base de la cellule, l'autre étant le cytoplasme. 2 - Enveloppe ligneuse qui enveloppe la graine d'un fruit.

cytoplasme (n.m.)
Ensemble des éléments d'une cellule à l'exception du noyau, c'est-à-dire le cytosol et les organites

paroi (n.f.)
Structure plus ou moins rigide entourant une cellule végétale, composée principalement de cellulose. La paroi primaire est mince et flexible, elle existe chez les cellules en cours d'expansion, pouvant encore se diviser ou se différencier. La paroi secondaire est plus rigide et résistante, elle se trouve chez les cellules qui ont terminé leur croissance.

chloroplaste (n.m.)
Organite de la cellule d'une plante qui contient la chlorophylle et qui constitue le siège de la photosynthèse.

vacuole (n.f.)
Petite cavité, au sein du cytoplasme, dans les cellules végétales, pouvant contenir de l'eau, ou des acides organiques ou des pigments, entouré par une membrane appelée tonoplaste.

unicellulaire (adj.)
Qualifie un être vivant dont le corps est constitué d'une seule cellule.



Définitions de contexte

abscisse (n.f.)
Couche de cellules qui déclenche la chute d'un organe (par exemple, une feuille) en se desséchant.

ADN nucléaire (expr.)
ADN du noyau des cellules eucaryotes

agamète (n.f.)
Cellule reproductrice asexuée

allèle (n.m.)
L'une des deux formes que peut prendre un gène, chacune portée par l'un des deux chromosomes de la cellule diploïde.

amphiparacytique (adj.) -cyte = cellule vivante amphi- = autour para- = au-delà
Qualifie un type de stomates où les cellules de garde sont entourées par deux "couronnes" de deux cellules annexes.

anisocytique (adj.) cyte- = cellule vivante aniso- = inégal
Qualifie un des types de stomates où les cellules annexes entourant les cellules de garde sont de tailles différentes.

anneau de Caspari (expr.)
Bande lignifiée, imperméable, continue, qui entoure chaque cellule de l'endoderme et qui oblige l'eau à passer par le cytoplasme vivant.
Synonyme : bande casparienne

anomocytique (adj.) -cyte = cellule vivante
Qualifie un type de stomates où les cellules de garde sont entourées par des cellules épidermiques sans morphologie particulière.

antipode (n.f.)
Cellule du sac embryonnaire située à l'opposé de l'oosphère, ne participant pas à la double fécondation. Elles sont au nombre de trois ou plus chez les spermatophytes.

araignée rouge (n.f.)
Acarien globulaire rouge, minuscule, qui tisse sa toile dans les végétaux et perce les cellules pour en aspirer le suc.
Synonyme : tétranyque

aréolé, aréolée (adj.)
1 - Qualifie un organe marqué par des taches circulaires. 2 - S'agissant de trachéides, chez les Gymnospermes, caractérise celles disposant de petites zones plus claires, avec décollement de la paroi secondaire, ce qui permet le passage de substances entre cellules voisines.

asque (n.f.)
Cellule qui contient 4 spores haploïdes formées par méiose chez les Champignons.

assise (n.f.)
Couche ou rangée de cellules jointives.

assise génératrice (expr.)
Couche de tissu méristématique placée sous l'écorce des végétaux ligneux. C'est ce tissu qui, en produisant de nouvelles cellules, assure la croissance en diamètre des plantes.
Synonyme : cambium

assise pilifère (expr.)
Couche de cellules donnant naissance aux poils absorbants des racines.

ATP (abr.)
Abréviation pour adénosine-5'-triphophate. Substance chimique, servant à stocker et à transporter l'énergie de la cellule, participant à la transformation du glycogène en glucose dans les organismes vivants.

auxèse (n.f.)
Croissance d'un organe par allongement des cellules qui le composent et non par division de ces cellules.

bactérie (n.f.)
Etre vivant minuscule, fait d'une seule cellule ne comportant pas de noyau (procaryote) et d'un seul chromosome. Les bactéries se reproduisent généralement de façon asexuée, par simple division cellulaire

bande casparienne (expr.)
Bande lignifiée, imperméable, continue, qui entoure chaque cellule de l'endoderme et qui oblige l'eau à passer par le cytoplasme vivant.
Synonyme : anneau de Caspari

baside (n.f.)
Chez les champignons Basidomycètes, cellule dépassant l'hyménium et portant à son sommet 2 à 4 spores haploïdes résultant d'une méiose.

blastomère (n.m.)
Cellule qui résulte d'une mitose au cours des stades initiaux d'édification d'un organisme.

bois de coeur (expr.)
Dans un tronc, partie la plus ancienne du bois, dure, imprégnée de tanins et ne comportant plus de cellules vivantes.
Synonyme : bois parfait, bois de coeur

bois parfait (expr.)
Dans un tronc, partie la plus ancienne du bois, dure, imprégnée de tanins et ne comportant plus de cellules vivantes.
Synonyme : duramen, bois de coeur

cambium (n.m.)
Couche de tissu méristématique placée sous l'écorce des végétaux ligneux. C'est ce tissu qui, en produisant de nouvelles cellules, assure la croissance en diamètre des plantes.
Synonyme : assise génératrice

cellulaire (adj.)
Qui se rapporte à la cellule vivante.

cellule générative (expr.)
Cellule-mère des deux spermatozoïdes dans le grain de pollen.

cellulose (n.f.)
Substance très répandue dans le règne végétal, polymère de glucose, constituant principal de la paroi des cellules chez les végétaux. Principal constituant organique du bois (65 à 80 %), qui lui donne sa résistance mécanique en traction et en compression.

centromère (n.m.)
Selon les phases d'évolution de la cellule, point d'attache d'un chromosome sur le fuseau mitotique ou point de liaison entre les deux chromatides d'un chromosome.

centrosome (n.m.)
Organite situé près du noyau dans la plupart des cellules, constitué de deux centrioles perpendiculaires entre elles, intervenant dans la division cellulaire.

chloroplaste (n.m.)
Organite de la cellule d'une plante qui contient la chlorophylle et qui constitue le siège de la photosynthèse.

chloroplastique (adj.)
Relatif à l'organite de la cellule d'une plante qui contient la chlorophylle et qui constitue le siège de la photosynthèse.

clonage (n.m.)
Moyen naturel ou artificiel de reproduction cellulaire asexuée à partir d'une cellule-mère, aboutissant à la formation d'individus identiques à celui d'origine.

collenchyme (n.m.)
Tissu des cellules vivantes, caractérisé par des parois cellulaires renforcées par des dépots de cellulose et qui a un rôle de soutien des jeunes organes.

culture in vitro (expr.)
Système de production de clones en milieu artificiel en laboratoire, à partir de quelques cellules.

cyclocytique (adj.) -cyte = cellule vivante cyclo- = cercle
Qualifie un des types de stomates où les cellules annexes forment un anneau autour des cellules de garde.

cyclose (n.f.)
Mouvement giratoire continu du cytoplasme des cellules.

cystolithe (n.m.)
Concrétion minérale contenue dans une cellule de feuille chez certaines Angiospermes.

cytologie (n.f.)
Branche de la biologie qui étudie la cellule vivante.

cytoplasme (n.m.)
Ensemble des éléments d'une cellule à l'exception du noyau, c'est-à-dire le cytosol et les organites

cytosquelette (n.m.)
Ensemble des filaments protéiques d'une cellule qui lui confèrent ses propriétés mécaniques.

dédifférenciation (n.f.)
Processus de retour de cellules différenciées à l'état méristématique, par exemple à la suite d'une blessure, avec perte de la spécialisation antérieure et capacité à exprimer à nouveau la totipotence initiale de la cellule. C'est ainsi que naissent des organes adventifs ou que des boutures peuvent émettre des racines. Cette faculté de réversibilité est la base de la multiplication végétative.
Synonyme : redifférenciation

diacytique (adj.) -cyte = cellule vivante dia- = de travers
Qualifie un type de stomates où les cellules de garde sont entourées par deux cellules annexes, perpendiculaires aux cellules de garde.

dicaryon (n.m.) di = deux fois; karuon (grec) = noyau
Cellule possédant deux noyaux haploïdes.

différenciation (n.f.)
Phase de l'évolution des cellules ou d'un tissu d'une plante qui perdent leur physionomie juvénile indifférenciée pour acquérir leurs caractéristiques finales spécifiques. Chez les végétaux la différenciation reste active pendant toute leur vie et la réversibilité n'est pas impossible alors que chez les animaux la réversibilité est très rare et la différenciation se fait pour l'essentiel au début de la vie.

différencié, différenciée (adj.)
Se dit de tissus ou de cellules qui ont terminé leur phase de différenciation et qui ont donc acquis leurs caractéristiques définitives.

diploïde (adj.)
Se dit d'un organisme disposant de deux ensembles de chromosomes dans les cellules somatiques, une moitié apportée par le parent mâle, l'autre par le parent femelle.
Contraire : haploïde

diploïdie (n.f.)
Etat d'une cellule ou d'un organisme qui possède deux lots de chromosomes.
Contraire : haploïdie

diplophase (n.f.) diploos (grec) = double
Phase du cycle de développement d'un organisme caractérisée par la présence d'un lot double de chromosomes dans les cellules somatiques.
Contraire : haplophase

division cellulaire (expr.)
Processus biologique par lequel une cellule-mère donne naissance à deux cellules-filles, permettant ainsi la multiplication et le renouvellement des cellules.

division réductionnelle (expr.)
Processus fondamental de la reproduction sexuée par lequel une cellule diploïde se divise en 4 cellules haploïdes, au nombre de chromosomes réduit de moitié.
Synonyme : méiose, réduction chromatique
A distinguer de : mitose

double fécondation (expr.)
Processus caractéristique des Angiospermes par lequel deux noyaux mâles fusionnent séparément avec des noyaux femelles différents. L'un fusionne avec l'oosphère pour former le zygote, puis l'embryon. L'autre fusionne avec les 2 noyaux polaires pour former une cellule triploïde qui formera l'albumen.

duramen (n.m.)
Dans un tronc, partie la plus ancienne du bois, dure, imprégnée de tanins et ne comportant plus de cellules vivantes.
Synonyme : bois parfait, bois de coeur
A distinguer de : aubier

endocrine (adj.)
Se dit d'une cellule ou d'une glande qui sécrète une substance déversée directement dans la sève sans l'intermédiaire d'un canal.
Contraire : exocrine

endoderme (n.m.) endon (grec) = en dedans; derma (grec) = peau
Couche de cellules vivantes en périphérie du cylindre central d'une racine.

épiderme (n.m.)
Ensemble des cellules jointives superficielles d'une plante qui la protègent.

épithélium (n.m.)
Tissu constitué d'une ou plusieurs couches de cellules jointives qui recouvre les surfaces d'un canal intercellulaire ou d'une cavité intercellulaire.

épithème (n.m.)
Tissu aquifère d'un hydathode, constitué de cellules sans chloroplastes, placé à l'extrémité du système vasculaire.

étioplaste (n.m.)
Plaste des cellules qui sont privées de lumière, pouvant évoluer sans problème vers des chloroplastes lorsqu'ils sont exposés à la lumière.

eucaryote (n.m.) du grec eu = bien, vrai; karuon = noyau
Organismes dont les cellules possèdent un vrai noyau, entourés d'une membrane, avec un protoplasme contenant des mitochondries et des ribosomes.

exocrine (adj.)
Se dit d'une glande ou d'une cellule qui déverse sa substance dans le milieu extérieur.
Contraire : endocrine

fécondation (adj.)
Union des gamètes mâles provenant du pollen et des gamètes femelles contenus dans l'ovule pour donner une cellule unique qui constituera l'embryon.

fibre (n.f.)
1 - Cellule très allongée et étroite à parois épaissies par de la lignine ou de la cellulose. 2 - Formation élémentaire d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.

gamète (n.m.)
Cellule reproductrice unisexuée, mâle ou femelle, qui contient la moitié du nombre de chromosomes caractéristiques de l'espèce. Les gamètes mâles sont les spermatozoïdes, les gamètes femelles sont les oosphères.
Synonyme : gonocyte
Contraire : agamète

gamétocyste (n.m.)
Chez les Thallophytes, organe reproducteur provenant d'une cellule unique à paroi squelettique où se forment les gamètes.
A distinguer de : gamétange

gibbérelline (n.f.)
Hormone végétale qui favorise la mitose et l'allongement des cellules et qui contribue à la levée de la dormance des graines et au débourrement des bourgeons. Elle peut également se substituer aux jours longs et favoriser ainsi la floraison des plantes en hiver.

glucose (n.m.)
Produit résultant de la photosynthèse et servant de nourriture pour les cellules de la plante.

gonocyte (n.m.) grec gonos = génération et kutos = cellule
Cellule reproductrice unisexuée, mâle ou femelle, qui contient la moitié du nombre de chromosomes caractéristiques de l'espèce. Les gamètes mâles sont les spermatozoïdes, les gamètes femelles sont les oosphères.
Synonyme : gamète

haploïde (adj.)
Se dit d'une plante ayant un lot unique de chromosomes. Se dit d'un état caractérisé par un seul lot de chromosomes dans chaque noyau cellulaire (cas des cellules reproductrices).

haploïdie (n.f.)
Etat d'une cellule ou d'un organisme qui ne possède qu'un lot unique de chromosomes.
Contraire : diploïdie

haplophase (n.f.) haplous (grec) = simple
Phase du cycle de développement d'un organisme caractérisée par la présence d'un lot unique de chromosomes dans les cellules somatiques.
Contraire : diplophase

hormone (n.f.)
Substance biologique émise par des cellules endocrines, puis circulant par la sève, et déclenchant une réaction spécifique sur d'autres cellules dites réceptrices.

hôte (n.m.)
Organisme ou cellule qui abrite un parasite ou un gène étranger.

hydroïde (n.m.)
Chez certaines Bryophytes, cellule morte, allongée, qui assure la conduction de l'eau.
A distinguer de : leptoïde

hyménium (n.m.)
Couche de cellules fertiles, chez les champignons supérieurs, portée par l'hyménophore et où se forment les spores.

hypertrophié, hypertrophiée (adj.)
Qualifie un organe ou une cellule dont la taille ou le poids est nettement au-dessus de la normale, situation dûe parfois à la présence d'un parasite.

hypoderme (n.m.)
Tissu situé juste sous l'épiderme constitué de cellules à parois épaisses dans certaines feuilles ou tiges.

intercellulaire (adj.)
Qui se rapporte à l'espace situé entre les cellules.

intracellulaire (adj.)
Relatif à des éléments qui se trouvent ou à des évènement qui se produisent à l'intérieur d'une cellule.

leptoïde (n.m.)
Chez certaines Bryophytes, cellule allongée de la tige du gamétophyte qui conduit les nutriments.
A distinguer de : hydroïde

lipide (n.m.)
Famille plutôt hétérogène de molécules organiques insolubles dans l'eau, formées d'au moins 8 atomes de carbone. Ils ont de très nombreuses fonctions (réserve énergétique, protection thermique, constituant des cellules ).

méiocyte (n.m.)
Cellule reproductrice qui subit une méiose.

membrane (n.f.)
1 - Enveloppe souple renfermant un organe. 2 - Enveloppe très fine qui entoure et protège la cellule. 3 - Tissu mince et semi transparent.

méristème (n.m.)
Zone à partir de laquelle la plante effectue sa croissance, contituée de cellules indifférenciées ou juvéniles à divisions rapides, et située notamment au coeur des bourgeons, aux extrémités des racines, mais aussi en périphérie des tiges pour la croissance en diamètre.

métabolisme (n.m.)
Ensemble des réactions chimiques et énergétiques intervenant dans les cellules, les tissus ou les organes des être vivants.

mitochondrie (n.f.)
Organite localisée dans le cytoplasme et délimité par deux membranes, siège de la respiration et de la production énergétique de la cellule.

organe (n.m.)
Désigne toute partie d'une plante qui remplit une fonction particulière : une feuille, une racine, une fleur, un pétale, une étamine, un poil ... ou encore un ensemble de tissus ou de cellules qui remplit une fonction spécifique.

organique (adj.)
1 - S'applique à tout ce qui contient des cellules vivantes. 2 - Qualifie la matière dérivée de la décomposition des organismes vivants (animaux, végétaux) et formée de composés du carbone. 3 - Composé chimique contenant du carbone.
Contraire : minéral

paracytique (adj.) para- = à côté -cyte = cellule vivante
Qualifie un type de stomates où les cellules de garde sont entourées par deux cellules annexes, parallèles aux cellules de garde.

paratétracytique (adj.) -cyte = cellule vivante para- = près de tetra- = quatre
Qualifie un type de stomates où les cellules de garde sont entourées par quatre cellules annexes.

parenchymateux (adj.)
Se dit d'un tissu dont les cellules sont peu ou pas spécialisées.

parenchyme (n.m.)
Tissu végétal formé de cellules peu différenciées ayant des fonctions de remplissage, mais pouvant avoir aussi d'autres fonctions (réserve, aérifère, sécréteur, )

paroi (n.f.)
Structure plus ou moins rigide entourant une cellule végétale, composée principalement de cellulose. La paroi primaire est mince et flexible, elle existe chez les cellules en cours d'expansion, pouvant encore se diviser ou se différencier. La paroi secondaire est plus rigide et résistante, elle se trouve chez les cellules qui ont terminé leur croissance.

péricytique (adj.) -cyte = cellule vivante péri- = qui entoure
Qualifie un des types de stomates où une seule cellule annexe entoure les cellules de garde.

physiologie (n.f.)
Science qui étudie le fonctionnement des organes et des cellules d'un être vivant.

physiologique (adj.)
Relatif au fonctionnement des organes et des cellules d'un être vivant.

pluricellulaire (adj.)
Qui est constitué de plusieurs cellules.

poil (n.m.)
Production épidermique qui peut être constituée d'une ou de plusieurs cellules sous forme de filament fin et court.

pollen (n.m.)
Grains minuscules contenant les cellules reproductrices mâles situés dans la loge de l'anthère des étamines des fleurs. Le grain de pollen peut parfois suffire à identifier le genre ou même l'espèce dont il est issu, y compris en recherches archéologiques.

polocytique (adj.)
Qualifie un des types de stomates ne possédant qu'une seule cellule annexe qui l'entoure partiellement.

ponctuation (n.f.)
Petite zone amincie dans la paroi d'une cellule végétale, permettant la communication entre les cytoplasmes de cellules voisines. Noter que c'est un simple amincissement par différence avec les perforations.
A distinguer de : perforation

protide (n.m.)
Nom générique pour tous les composés organiques azotés formés d'acides aminés, qui ont un rôle essentiel dans la construction et l'évolution de la cellule vivante.

protoplasme (n.m.)
Ensemble du cytoplasme et du noyau d'une cellule.
Ne pas confondre avec : protoplaste

rayon (n.m.)
1 - Chez les Astéracées, corolle en forme de languette, tout autour du capitule. 2 - Ramification d'une ombelle composée ou, plus rarement, le pédicelle d'une fleur dans une ombelle simple. 3 - Ensemble de cellules de parenchyme traversant radialement les tissus conducteurs du bois.

redifférenciation (n.f.)
Processus de retour de cellules différenciées à l'état méristématique, par exemple à la suite d'une blessure, avec perte de la spécialisation antérieure et capacité à exprimer à nouveau la totipotence initiale de la cellule. C'est ainsi que naissent des organes adventifs ou que des boutures peuvent émettre des racines. Cette faculté de réversibilité est la base de la multiplication végétative.
Synonyme : dédifférenciation

réduction chromatique (expr.)
Processus fondamental de la reproduction sexuée par lequel une cellule diploïde se divise en 4 cellules haploïdes, au nombre de chromosomes réduit de moitié.
Synonyme : méiose, division réductionnelle

reproduction chromatique (expr.)
Processus fondamental de la reproduction sexuée par lequel une cellule diploïde se divise en 4 cellules haploïdes, au nombre de chromosomes réduit de moitié.
Synonyme : méiose, division réductionnelle
A distinguer de : mitose

respiration (n.f.)
Processus par lequel les plantes, comme tous les êtres vivants, absorbent de l'oxygène servant à oxyder des substances organiques dans les cellules et libèrent en retour du gaz carbonique. La respiration s'effectue de jour comme de nuit, alors que la photosynthèse ne peut s'effectuer qu'en présence de lumière.

réversibilité (n.f.)
Possibilité pour une cellule différenciée de retrouver la totipotence et de se redifférencier à nouveau et différemment.

sève (n.f.)
Liquide contenant les éléments nutritifs qui circule, grâce à des cellules spécialisées appelées vaisseaux, entre les différents organes de la plante.

somatique (adj.) sôma (grec) = corps
1 - S'applique à toutes les cellules du corps, sauf les cellules sexuelles. 2 - S'agissant d'une mutation, désigne une modification génétique se traduisant par des aspects anormaux, modification qui peut se transmettre par multiplication végétative, mais pas par reproduction sexuée.

spore (n.f.)
Semence microscopique assurant la propagation des champignons, des fougères, des mousses ... et constituée de quelques cellules seulement ou même d'une seule et sans embryon.

staminode (n.f.)
1 - Étamine modifiée ou atrophiée, stérile, c'est-à-dire dépourvue d'anthère, donc ne produisant pas de pollen. 2 - Chez les Orchidacées, mamelon celluleux résultant d'une étamine avortée.

suber (n.m.)
Tissu secondaire de protection formé de cellules mortes, produit par le phelloderme, et constituant l'essentiel de l'écorce.
Synonyme : liège

synthèse (n.f.)
Pour un être vivant, un organe ou une cellule, élaboration de substances complexes à partir de composants plus élémentaires.

synthétiser (v.)
Pour un être vivant, un organe ou une cellule, action consistant à élaborer des substances complexes à partir de composants plus élémentaires.

tétranyque (n.m.)
Acarien globulaire rouge, minuscule, qui tisse sa toile dans les végétaux et perce les cellules pour en aspirer le suc.
Synonyme : araignée rouge

Thallophytes
Végétaux les plus simples constitués d'une seule cellule ou d'un ensemble de cellules formant un thalle : algues, lichens, mousses.
Synonyme : plantes inférieures

tissu (n.m.)
Ensemble de cellules de structure similaire associées entre elles pour exercer une fonction spécifique (de revêtement, de soutien, de sécrétion, de conduction ).

tonoplaste (n.m.)
Membrane entourant une vacuole dans les cellules végétales.

totipotence (n.f.)
1 - Capacité d'une cellule individuelle de se développer pour produire un nouvel organisme complet. (cas des cellules embryonnaires). 2 - Aptitude à la dédifférenciation des cellules végétales, grâce à laquelle un morceau de plante mis en culture in vitro peut régénérer un nouvel individu complet.

trachéide (n.f.)
Cellule morte, allongée, à paroi lignifiée, constituant chez les Ptéridophytes et les Gymnospermes l'élément conducteur de la sève. Ces cellules communiquent entre elles par des ponctuations et non par des perforations par différence avec les vaisseaux.

tube criblé (expr.)
Structure de circulation de la sève élaborée composée de cellules allongées qui communiquent entre elles par des perforations dans les parois adjacentes.

unicellulaire (adj.)
Qualifie un être vivant dont le corps est constitué d'une seule cellule.

vacuole (n.f.)
Petite cavité, au sein du cytoplasme, dans les cellules végétales, pouvant contenir de l'eau, ou des acides organiques ou des pigments, entouré par une membrane appelée tonoplaste.

vaisseau (n.m.)
Elément conducteur de la sève brute, constitué d'une file de cellules mortes, ayant conservé leurs parois transversales chez les Angiospermes primitives ou les ayant totalement perdues pour constituer alors de vrais tuyaux chez les Angiospermes supérieures.

virus (n.m.)
Microorganisme parasite des cellules vivantes qui ne contient qu'un seul type d'acide nucléique et qui ne peut se reproduire qu'à l'intérieur des cellules de l'organisme infecté.

xylème (n.m.)
Tissu conducteur de la sève brute des racines aux feuilles chez les plantes ligneuses et formant le bois. Il se compose des vaisseaux constitués de files de cellules mortes entourées de lignine, de fibres ligneuses, constituées de cellules mortes et de parenchymes ligneux formés de cellules vivantes qui regroupent le parenchyme vertical et horizontal. Le protoxylème, le premier formé, est d'origine primaire (procambium) ; il est constitué de trachéides. Le métaxylème, formé ensuite, est d'abord d'origine primaire, puis d'origine secondaire (cambium) ; il est en partie constitué de vaisseaux.
Synonyme : bois
A distinguer de : phloème

zygote (n.m.)
Cellule résultant de la fusion de deux gamètes, première cellule de l'embryon. oeuf fécondé, mais pas encore divisé.


34 Commentaires

  1. patrick 25 juin 2014 à 12 h 28 min

    Bonjour,

    Je suis entrain d constituer un repertoire de formules florales de quelques plantes cultivées à donner à mes étudiants pour le cour de botanique que j’enseigne,pouvez vous me fournir quelques exemples?

    Merci!

  2. Anonyme 29 avril 2014 à 10 h 27 min

    Bonjour,

    D’abord bravo pour votre site et tous vos efforts.
    Juste une remarque à propos d’une définition du glossaire. Je lis à « archegone »: « … Il n’est repérable que chez les Cryptogames INVASCULAIRES supérieurs (Bryophytes ou Ptéridophytes) ».
    Et plus loin (dans les définitions associées): « Ptéridophytes »: Embranchement de végétaux VASCULAIRES, sans… »

    Peut-être mettre aussi les références de vos sources? Au moins les principales. Je sais c’est du travail en plus.
    En tous les cas, encore bravo et merci.

  3. sokhna mara 14 avril 2014 à 22 h 33 min

    slt jai 1problem avec une exercice
    on me demande c k cest la dichogamie,les variantes de ce phenomene.sil es possible qu’une fleur de formule florale :3s+3p+3e+2c soit concerne par ce phenomene ?justifiez votre reponse

  4. Patrick 21 mars 2014 à 18 h 20 min

    Bonjour

    Dans le but d’écrire un poème j’aimerais trouver de jolis noms de fleurs qui d’une part seraient capables de nyctinastie ou d’autre part de thermonastie.

    Merci

    • Bernard 21 mars 2014 à 21 h 02 min

      Pour la nyctinastie, vous avez par exemple le liseron. Pour la thermonastie, vous avez, entre autres, la tulipe.