Définition botanique de plateau

(n.m.)

Partie inférieure d'un bulbe, plus ou moins aplatie, qui représente la vraie tige, qui émet par-dessous les racines, et au-dessus les feuilles, les fleurs et les tiges aériennes.



Définitions associées

feuille (n.f.)
Organe des plantes, le plus souvent plat et vert, généralement constitué d'un limbe et d'un pétiole, siège principal des fonctions de photosynthèse, de respiration et de transpiration.

bulbe (n.m.)
Organe souterrain, formé d'une tige courte entourée d'écailles charnues servant de réserve nutritive.

fleur (n.f.)
Partie de la plante contenant les organes reproducteurs.

racine (n.f.)
Partie de la plante, le plus souvent souterraine, ayant une double fonction, d'ancrage dans le sol et le bon maintien de la plante d'une part, l'absorption de l'eau et des éléments minéraux nécessaires à sa croissance d'autre part.

tige (n.f.)
1 - Axe principal d'une plante qui s'élève au-dessus du sol, qui relie ses organes fondamentaux (racines, feuilles, fleurs, fruits ...) et qui assure une fonction de maintien de la plante et de transport des éléments nutritifs. 2 - Arbre ou arbuste formé pour obtenir une cime arrondie au sommet d'un tronc dégagé.



Définitions de contexte

réceptacle (n.m.)
1 - Extrémité souvent élargie et/ou renflée du pédoncule floral sur laquelle sont insérées les pièces florales 2 - Dans les capitules, plateau sur lequel sont insérés les fleurons.



Définitions associées, 2ème niveau

absorption (n.f.)
Entrée de substances du milieu extérieur à l'intérieur des tissus végétaux. Exemple : absorption de l'eau par les racines.

acaule (adj.) du grec a- = sans, dépourvu de; caulos = tige
Sans tige apparente. La tige est si courte qu'on ne la voit pas. Seule apparait une rosette de feuilles à la base de la plante.

arbuste (n.m.)
Végétal ligneux d'une hauteur pouvant aller de 2 à 5 mètres, non ramifié dès la base, ce qui le distingue de l'arbrisseau.
A distinguer de : arbrisseau

arrondi, arrondie (adj.)
De forme circulaire ou sphérique.

axe principal (expr.)
Elément central d'un végétal qui porte d'autres organes ou des axes secondaires.

cime (n.f.)
Partie supérieure d'une plante et plus particulièrement d'un arbre.
Ne pas confondre avec : cyme

collet (n.m.)
Partie de la plante faisant la jonction entre la tige et les racines.

eau (n.f.)
Corps chimique composé, chaque molécule étant constituée d'un atome d'oxygène et de deux atomes d'hydrogène, qu'on peut retrouver sous forme liquide, solide (glace) ou gazeuse (vapeur), indispensable à toute forme de vie. L'eau dissout bon nombre de corps solides et facilite donc les réactions chimiques du métabolisme. Par ailleurs, la pression hydrostatique est utilisée par les végétaux pour se soutenir.

écaille (n.f.)
1 - Petite lame mince et coriace, ou parfois charnue, accompagnant, recouvrant ou protégeant certains organes (bourgeon, bulbe ...). 2 - Petite feuille courte plaquée sur la tige de certains conifères. 3 - Elément d'un cône de conifères.

fruit (n.m.)
Organe végétal résultant du développement d'un ovaire fécondé et contenant les graines.

limbe (n.m.)
Partie principale de la feuille, plane et mince, siège essentiel de la photosynthèse, de la respiration et la transpiration de la plante.

minéral (n.m.)
Corps non organique, le plus souvent à l'état solide, entrant dans la composition de la croute terrestre.

minéraux (n.m.)
Sels entrant dans la composition des organismes vivants, dont la présence dans le sol est indispensable pour la bonne santé des plantes.
Synonyme : sels minéraux

organe (n.m.)
Désigne toute partie d'une plante qui remplit une fonction particulière : une feuille, une racine, une fleur, un pétale, une étamine, un poil ... ou encore un ensemble de tissus ou de cellules qui remplit une fonction spécifique.

pétiole (n.m.) du latin petiolus = petit pied
Partie étroite de la feuille qui relie le limbe à la tige.
Ne pas confondre avec : pédoncule

photosynthèse (n.f.)
Fonction par laquelle les plantes vertes et certaines bactéries, en utilisant l'énergie d'origine lumineuse, fabriquent une substance nutritive, le glucose, à partir de molécules d'eau et de gaz carbonique et rejettent du gaz carbonique.

racine fasciculée (expr.)
Racine très ramifiée formée de faisceaux et dont on ne peut déterminer quelle est la principale.
A distinguer de : racine pivotante

racine pivotante (expr.)
Racine principale la plus développée en général, qui s'enfonce droit dans le sol et d'où partent d'éventuelles racines secondaires nettement moins développées.
Synonyme : pivot
A distinguer de : racine fasciculée

reproducteur, reproductrice (adj.)
Qualifie un organe lié à la floraison et à sa fonction de reproduction sexuée.

respiration (n.f.)
Processus par lequel les plantes, comme tous les êtres vivants, absorbent de l'oxygène servant à oxyder des substances organiques dans les cellules et libèrent en retour du gaz carbonique. La respiration s'effectue de jour comme de nuit, alors que la photosynthèse ne peut s'effectuer qu'en présence de lumière.

tige (n.f.)
1 - Axe principal d'une plante qui s'élève au-dessus du sol, qui relie ses organes fondamentaux (racines, feuilles, fleurs, fruits ...) et qui assure une fonction de maintien de la plante et de transport des éléments nutritifs. 2 - Arbre ou arbuste formé pour obtenir une cime arrondie au sommet d'un tronc dégagé.

transpiration (n.f.)
Evaporation partielle de l'eau contenue dans les plantes au niveau des feuilles et des tiges, par la voie des stomates et des lenticelles.

tronc (n.m.)
Partie principale de la tige d'un arbre située entre les racines et le houppier.



Les alismatales

Les Alismatales sont un Ordre de plantes monocotylédones, classe des Liliopsidées, sous-classe des Alismatidées. Principales familles En classification classique, cet…

La corbeille d’argent

Voilà un nom commun de plante qui illustre bien l’intérêt d’utiliser les noms botaniques lorsqu’on veut être sûr de l’identification…

L’écorce des plantes

La définition de l’écorce On pourrait définir l’écorce, de manière simple, comme l’enveloppe la plus externe des végétaux ligneux. Elle…

Faux mâle et fausse femelle

C’est seulement à partir de la fin du XVII° siècle que l’on prend conscience de l’existence d’une sexualité chez les…
Fermer le menu
×
×

Panier

Fermer le panneau
%d blogueurs aiment cette page :