Définition botanique de mycologie

(n.f.)

Branche de la botanique qui étudie les Champignons.



Définitions associées

champignon (n.m.)
Nom commun donné aux espèces appartenant au règne des Mycètes ou Mycophytes. Ces espèces ne sont plus classées dans le règne végétal car ils n'ont ni chlorophylle ni tissu vasculaire ni structure composée de tiges, racines, feuilles et ne peuvent pas faire de photosynthèse. Les rouilles, les charbons, les mildious, les levures et les moisissures sont tous des champignons.

botanique (n.f.)
Science qui a pour objet l'étude des végétaux.

lichénologie (n.f.)
Branche de la botanique qui étudie les lichens.

algologie (n.f.)
Science qui étudie les algues.

bryologie (n.f.)
Science qui étudie les bryophytes c'est-à-dire les mousses, les sphaignes et les hépatiques.



Définitions associées, 2ème niveau

algue (n.f.)
Plante à chlorophylle, mais sans racine, ni feuille, ni tissu vasculaire.

Bryophytes
Embranchement du règne végétal qui, au sens strict, concerne les mousses et qui, en conception élargie intègre aussi les hépatiques et les sphaignes. Ces plantes n'ont pas de système vasculaire. Elles n'ont pas non plus de racines mais des rhizoïdes qui servent à l'adhésion au substrat.
Synonyme : muscinées

chlorophylle (n.f.)
Pigment vert donnant aux organes végétaux une teinte verte et leur permettant de former, grâce l'énergie solaire, des hydrates de carbone à partir de dioxyde de carbone et d'eau. Les chlorophylles a et b sont les vrais pigments assimilateurs, les chlorophylles c et d sont des pigments accessoires.

espèce (n.f.)
Unité fondamentale du système de classification des plantes regroupant les individus qui se ressemblent et qui peuvent s'inter-féconder. Elle est désignée par une appellation binomiale unique et universelle.

feuille (n.f.)
Organe des plantes, le plus souvent plat et vert, généralement constitué d'un limbe et d'un pétiole, siège principal des fonctions de photosynthèse, de respiration et de transpiration.

Hépatiques
Classe de plantes intermédiaires entre les lichens et les mousses, de l'embranchement des Bryophytes, à reproduction sexuée. Elles poussent en milieu humide et disposent soit d'un thalle aplati soit de tiges feuillées.
Synonyme : Marchantiophytes

lichen (n.m.)
Végétal résultant de l'association symbiotique entre un champignon et une algue verte ou une cyanobactérie. Ils sont capables de résister à des conditions climatiques extrêmes.

lichénologie (n.f.)
Branche de la botanique qui étudie les lichens.

mousse (n.f.)
Végétal avasculaire, c'est-à-dire sans vaisseaux conducteurs de sève, fixés au sol par des rhizoïdes et non par des racines, qui se reproduit à l'aide de spores.

photosynthèse (n.f.)
Fonction par laquelle les plantes vertes et certaines bactéries, en utilisant l'énergie d'origine lumineuse, fabriquent une substance nutritive, le glucose, à partir de molécules d'eau et de gaz carbonique et rejettent du gaz carbonique.

racine (n.f.)
Partie de la plante, le plus souvent souterraine, ayant une double fonction, d'ancrage dans le sol et le bon maintien de la plante d'une part, l'absorption de l'eau et des éléments minéraux nécessaires à sa croissance d'autre part.

règne (n.m.)
Plus haut niveau de classification des êtres vivants. Pour Linné, il existait deux grands Règnes : le Règne végétal et le Règne animal. Depuis Whittaker, on distingue plutôt cinq grands Règnes : bactéries, protistes, champignons, végétal, animal.

sphaigne, spahgnum (n.f.)
Mousse des marais et des milieux très humides qui en se décomposant donne la tourbe et qui est utilisée comme substrat de culture, notamment pour des orchidées.

tige (n.f.)
1 - Axe principal d'une plante qui s'élève au-dessus du sol, qui relie ses organes fondamentaux (racines, feuilles, fleurs, fruits ...) et qui assure une fonction de maintien de la plante et de transport des éléments nutritifs. 2 - Arbre ou arbuste formé pour obtenir une cime arrondie au sommet d'un tronc dégagé.

tissu (n.m.)
Ensemble de cellules de structure similaire associées entre elles pour exercer une fonction spécifique (de revêtement, de soutien, de sécrétion, de conduction …).

vasculaire (adj.)
Se dit d'un végétal dont le tissu est composé de petits vaisseaux ou canaux destinés à la circulation des liquides.
Contraire : vasculaire



La corbeille d’argent

Voilà un nom commun de plante qui illustre bien l’intérêt d’utiliser les noms botaniques lorsqu’on veut être sûr de l’identification…

L’écorce des plantes

La définition de l’écorce On pourrait définir l’écorce, de manière simple, comme l’enveloppe la plus externe des végétaux ligneux. Elle…

Ne perdons pas le fil

L’orthographe et le latin botanique sont aussi décriés l’une que l’autre. Il est vrai qu’il existe en orthographe des subtilités…
Fermer le menu
×
×

Panier

Fermer le panneau
%d blogueurs aiment cette page :