Définition botanique de homoxylé

(adj.)

Qualifie un bois dépourvu de fibres et formé pour l'essentiel de trachéides. C'est le cas du bois des Gymnospermes.


Contraire : hétéroxylé

Définitions associées

hétéroxylé, hétéroxylée (adj.)
Qualifie un bois qui présente des fibres et des vaisseaux (ou des trachéides). C'est le cas du bois des Angiospermes.
Contraire : homoxylé

bois (n.m.)
1 - En acception courante, masse dure contenue dans le tronc des arbres, constitués principalement de matières organiques (cellulose et lignine). 2 - Botaniquement parlant, le tissu bois c'est le xylème. Il a deux fonctions : tissu de soutien et conducteur de la sève brute.

fibre (n.f.)
1 - Cellule très allongée et étroite à parois épaissies par de la lignine ou de la cellulose. 2 - Formation élémentaire d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.

Gymnospermes
Groupe de plantes dont les ovules ne sont pas protégés dans un ovaire.

trachéide (n.f.)
Cellule morte, allongée, à paroi lignifiée, constituant chez les Ptéridophytes et les Gymnospermes l'élément conducteur de la sève. Ces cellules communiquent entre elles par des ponctuations et non par des perforations par différence avec les vaisseaux.



Définitions de contexte

hétéroxylé, hétéroxylée (adj.)
Qualifie un bois qui présente des fibres et des vaisseaux (ou des trachéides). C'est le cas du bois des Angiospermes.
Contraire : homoxylé



Définitions associées, 2ème niveau

angiospermes (n.f.) angio- = récipient et spermus = graine
Groupe de plantes le plus important et le plus évolué du Règne Végétal avec 240 000 espèces (soit 70 %). Ce sont les "plantes à fleur" vraies, avec des ovules puis des graines protégés dans un ovaire.
Synonyme : Magnoliophytées
A distinguer de : gymnospermes

arbre (n.m.)
Plante ligneuse d'une hauteur de 7 m au moins, avec un tronc ramifié au sommet.

aréolé, aréolée (adj.)
1 - Qualifie un organe marqué par des taches circulaires. 2 - S'agissant de trachéides, chez les Gymnospermes, caractérise celles disposant de petites zones plus claires, avec décollement de la paroi secondaire, ce qui permet le passage de substances entre cellules voisines.

botanique (n.f.)
Science qui a pour objet l'étude des végétaux.

cellule (n.f.)
Unité morphologique et fonctionnelle de base de tout être vivant.

cellulose (n.f.)
Substance très répandue dans le règne végétal, polymère de glucose, constituant principal de la paroi des cellules chez les végétaux. Principal constituant organique du bois (65 à 80 %), qui lui donne sa résistance mécanique en traction et en compression.

faisceau (n.m.)
Assemblage longitudinal d'organes rapprochés (vaisseaux, fibres, rameaux, feuilles ...).

filament (n.m.)
1 - Elément long et très fin, comme un fil, qui entre dans la composition de certaines substances végétales. 2 - Structure cellulaire très allongée et fine.

filamenteux (adj.)
Qui est constitué ou en forme de filaments.

hétéroxylé, hétéroxylée (adj.)
Qualifie un bois qui présente des fibres et des vaisseaux (ou des trachéides). C'est le cas du bois des Angiospermes.
Contraire : homoxylé

lignifié, lignifiée (adj.)
Qualifie un organe ou un tissu imprégné de lignine, ce qui lui confère la consistance du bois.

lignine (n.f.)
Un des constituants organiques du bois, qui lui donne sa cohésion transversale.

organique (adj.)
1 - S'applique à tout ce qui contient des cellules vivantes. 2 - Qualifie la matière dérivée de la décomposition des organismes vivants (animaux, végétaux) et formée de composés du carbone. 3 - Composé chimique contenant du carbone.
Contraire : minéral

ovaire (n.m.)
Partie creuse, basale, d'un carpelle contenant le ou les ovules et se transformant en fruit, après la fécondation, chez les Angiospermes.

ovule (n.m.)
Organe contenu dans l'ovaire renfermant le gamète femelle et qui donnera la graine après fécondation par le pollen.

paroi (n.f.)
Structure plus ou moins rigide entourant une cellule végétale, composée principalement de cellulose. La paroi primaire est mince et flexible, elle existe chez les cellules en cours d'expansion, pouvant encore se diviser ou se différencier. La paroi secondaire est plus rigide et résistante, elle se trouve chez les cellules qui ont terminé leur croissance.

perforation (n.f.)
Pore de communication situé à l'extrémité des éléments de vaisseaux dans le xylème, permettant la circulation de la sève brute.
A distinguer de : ponctuation

ponctuation (n.f.)
Petite zone amincie dans la paroi d'une cellule végétale, permettant la communication entre les cytoplasmes de cellules voisines. Noter que c'est un simple amincissement par différence avec les perforations.
A distinguer de : perforation

Ptéridophytes
Embranchement de végétaux vasculaires, sans fleur ni graines, comprenant les fougères, lycopodes, sélaginelles, prêles.

scalariforme (adj.)
1 - Caractérise le type de trachéides des Ptéridophytes, marquées de lignes transversales comme les barreaux d'une échelle. 2 - Qualifie le mode de reproduction de certaines algues vertes.

sève (n.f.)
Liquide contenant les éléments nutritifs qui circule, grâce à des cellules spécialisées appelées vaisseaux, entre les différents organes de la plante.

sève brute, sève ascendante (expr.)
C'est la sève qui monte des racines vers les feuilles et qui contient de l'eau et des sels minéraux.

tissu (n.m.)
Ensemble de cellules de structure similaire associées entre elles pour exercer une fonction spécifique (de revêtement, de soutien, de sécrétion, de conduction …).

trachéide (n.f.)
Cellule morte, allongée, à paroi lignifiée, constituant chez les Ptéridophytes et les Gymnospermes l'élément conducteur de la sève. Ces cellules communiquent entre elles par des ponctuations et non par des perforations par différence avec les vaisseaux.

tronc (n.m.)
Partie principale de la tige d'un arbre située entre les racines et le houppier.

vaisseau (n.m.)
Elément conducteur de la sève brute, constitué d'une file de cellules mortes, ayant conservé leurs parois transversales chez les Angiospermes primitives ou les ayant totalement perdues pour constituer alors de vrais tuyaux chez les Angiospermes supérieures.

xylème (n.m.)
Tissu conducteur de la sève brute des racines aux feuilles chez les plantes ligneuses et formant le bois. Il se compose des vaisseaux constitués de files de cellules mortes entourées de lignine, de fibres ligneuses, constituées de cellules mortes et de parenchymes ligneux formés de cellules vivantes qui regroupent le parenchyme vertical et horizontal. Le protoxylème, le premier formé, est d'origine primaire (procambium) ; il est constitué de trachéides. Le métaxylème, formé ensuite, est d'abord d'origine primaire, puis d'origine secondaire (cambium) ; il est en partie constitué de vaisseaux.
Synonyme : bois
A distinguer de : phloème



Faux mâle et fausse femelle

C’est seulement à partir de la fin du XVII° siècle que l’on prend conscience de l’existence d’une sexualité chez les…

Le nom des plantes

Pourquoi connaître le nom d’une plante ? Qu’est-ce que le nom complet d’une plante ? Les cultivars Les sous-espèces En…

Ne perdons pas le fil

L’orthographe et le latin botanique sont aussi décriés l’une que l’autre. Il est vrai qu’il existe en orthographe des subtilités…

La corbeille d’argent

Voilà un nom commun de plante qui illustre bien l’intérêt d’utiliser les noms botaniques lorsqu’on veut être sûr de l’identification…

Les alismatales

Les Alismatales sont un Ordre de plantes monocotylédones, classe des Liliopsidées, sous-classe des Alismatidées. Principales familles En classification classique, cet…

Les faux-fruits

Imaginez une corbeille de fruits dans laquelle ont été déposés des pommes, des poires, des bananes, des ananas, des figues.…
Fermer le menu
×
×

Panier

Fermer le panneau
%d blogueurs aiment cette page :