Définition botanique de cambium cribro-vasculaire

(expr.)

Tissu méristématique produisant le xylème sur sa face interne et le phloème sur sa face externe.


A distinguer de : cambium cortical

Définitions associées

cambium cortical (expr.)
Tissu méristématique qui produit l'écorce interne et l'écorce externe.
A distinguer de : cambium cribro-vasculaire

xylème (n.m.)
Tissu conducteur de la sève brute des racines aux feuilles chez les plantes ligneuses et formant le bois. Il se compose des vaisseaux constitués de files de cellules mortes entourées de lignine, de fibres ligneuses, constituées de cellules mortes et de parenchymes ligneux formés de cellules vivantes qui regroupent le parenchyme vertical et horizontal. Le protoxylème, le premier formé, est d'origine primaire (procambium) ; il est constitué de trachéides. Le métaxylème, formé ensuite, est d'abord d'origine primaire, puis d'origine secondaire (cambium) ; il est en partie constitué de vaisseaux.
Synonyme : bois
A distinguer de : phloème

phloème (n.m.)
Tissu d'un tronc dans lequel circule la sève élaborée.
Synonyme : liber

méristématique (adj.)
Qui se rapporte au méristème.

tissu (n.m.)
Ensemble de cellules de structure similaire associées entre elles pour exercer une fonction spécifique (de revêtement, de soutien, de sécrétion, de conduction …).



Définitions de contexte

cambium cortical (expr.)
Tissu méristématique qui produit l'écorce interne et l'écorce externe.
A distinguer de : cambium cribro-vasculaire



Définitions associées, 2ème niveau

cambium (n.m.)
Couche de tissu méristématique placée sous l'écorce des végétaux ligneux. C'est ce tissu qui, en produisant de nouvelles cellules, assure la croissance en diamètre des plantes.
Synonyme : assise génératrice

cellule (n.f.)
Unité morphologique et fonctionnelle de base de tout être vivant.

écorce externe (expr.)
Couche la plus externe de l'écorce, liégeuse, imperméable, plus ou moins crevassée, qui a une fonction de protection des tissus internes.
Synonyme : rhytidome, suber
A distinguer de : écorce interne

écorce interne (expr.)
Couche active et vivante de l'écorce, produite par le cambium cortical sur sa face interne.
Synonyme : phelloderme
A distinguer de : écorce externe

feuille (n.f.)
Organe des plantes, le plus souvent plat et vert, généralement constitué d'un limbe et d'un pétiole, siège principal des fonctions de photosynthèse, de respiration et de transpiration.

fibre (n.f.)
1 - Cellule très allongée et étroite à parois épaissies par de la lignine ou de la cellulose. 2 - Formation élémentaire d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.

ligneux, ligneuse (adj.)
Qualifie un organe ou une plante ayant la consistance du bois.
Contraire : herbacé

lignine (n.f.)
Un des constituants organiques du bois, qui lui donne sa cohésion transversale.

méristématique (adj.)
Qui se rapporte au méristème.

méristème (n.m.)
Zone à partir de laquelle la plante effectue sa croissance, contituée de cellules indifférenciées ou juvéniles à divisions rapides, et située notamment au coeur des bourgeons, aux extrémités des racines, mais aussi en périphérie des tiges pour la croissance en diamètre.

métaxylème (n.m.)
Xylème différencié quand la croissance de l'organe est terminé, composé de vaisseaux aux parois fortement lignifiées, réticulées ou ponctuées.

protoxylème (n.m.)
Xylème antérieur au métaxylème, composé de trachéides dont les parois peu lignifiées sont annelées ou spiralées et qui se différencie dans le sens radial centrifuge pendant la croissance de l'organe de la plante auquel il appartient.

racine (n.f.)
Partie de la plante, le plus souvent souterraine, ayant une double fonction, d'ancrage dans le sol et le bon maintien de la plante d'une part, l'absorption de l'eau et des éléments minéraux nécessaires à sa croissance d'autre part.

sève (n.f.)
Liquide contenant les éléments nutritifs qui circule, grâce à des cellules spécialisées appelées vaisseaux, entre les différents organes de la plante.

sève brute, sève ascendante (expr.)
C'est la sève qui monte des racines vers les feuilles et qui contient de l'eau et des sels minéraux.

sève élaborée, sève descendante (expr.)
C'est la sève qui part des feuilles pour redescendre dans toutes les parties de la plante et qui contient de l'eau et des sucres synthétisés, grâce à la photosynthèse.

tissu (n.m.)
Ensemble de cellules de structure similaire associées entre elles pour exercer une fonction spécifique (de revêtement, de soutien, de sécrétion, de conduction …).

trachéide (n.f.)
Cellule morte, allongée, à paroi lignifiée, constituant chez les Ptéridophytes et les Gymnospermes l'élément conducteur de la sève. Ces cellules communiquent entre elles par des ponctuations et non par des perforations par différence avec les vaisseaux.

xylème (n.m.)
Tissu conducteur de la sève brute des racines aux feuilles chez les plantes ligneuses et formant le bois. Il se compose des vaisseaux constitués de files de cellules mortes entourées de lignine, de fibres ligneuses, constituées de cellules mortes et de parenchymes ligneux formés de cellules vivantes qui regroupent le parenchyme vertical et horizontal. Le protoxylème, le premier formé, est d'origine primaire (procambium) ; il est constitué de trachéides. Le métaxylème, formé ensuite, est d'abord d'origine primaire, puis d'origine secondaire (cambium) ; il est en partie constitué de vaisseaux.
Synonyme : bois
A distinguer de : phloème



Les alismatales

Les Alismatales sont un Ordre de plantes monocotylédones, classe des Liliopsidées, sous-classe des Alismatidées. Principales familles En classification classique, cet…

Ne perdons pas le fil

L’orthographe et le latin botanique sont aussi décriés l’une que l’autre. Il est vrai qu’il existe en orthographe des subtilités…

Faux mâle et fausse femelle

C’est seulement à partir de la fin du XVII° siècle que l’on prend conscience de l’existence d’une sexualité chez les…
Fermer le menu
×
×

Panier

Fermer le panneau
%d blogueurs aiment cette page :