Aloe en fleur

Aloe en fleur


Lors de la visite des Jardins du Gué, j’entends souvent des visiteurs appeler Aloe des Agaves (ou réciproquement). La confusion entre les deux est en effet assez fréquente et bien compréhensible, étant donné la ressemblance entre ces deux types de plantes à première vue.

Dire que l’un est de la famille des agavacées et l’autre de la famille des aloeacées n’aidera guère à faire la différence, mais montre quand même qu’ils se distinguent suffisamment pour constituer deux familles botaniques différentes.

Dire ensuite que l’un (l’agave) est d‘origine américaine et que l’autre (l’aloe) est d’origine africaine (ou aussi péninsule arabique) apporte des connaissances culturelles certes, mais n’aide toujours pas à faire la différence.

La floraison, par contre, est une indication plus opérationnelle pour les distinguer : l’aloe fait sa floraison (parfois plusieurs inflorescences en même temps) à l’aisselle des feuilles, tandis que celle de l’agave est toujours exclusivement au centre. Plus important encore à savoir, l’aloe est polycarpique (il peut fleurir plusieurs fois sans problème), tandis que l’agave est monocarpique, c’est-à-dire qu’il ne fleurit qu’une fois et qu’il meurt après la floraison. Mais alors s’il faut attendre que la plante soit sur le point de mourir pour l’identifier, on va rester longtemps dans le doute.

Hampe florale de l'agave

Hampe florale de l'agave

Fleur d'agave
Fleur d’agave

Dire que sur l’agave les épines sont toujours latérales sur les feuilles permettra de repérer certains aloe, comme par exemple l’Aloe ferox qui porte bien son nom avec des épines non seulement latérales mais aussi au centre de la feuille. Toutefois, bon nombre d’aloe n’ont, comme l’agave, que des épines latérales. En fait, l’agave a surtout une épine terminale très acérée et des feuilles dentées plus ou moins épineuses

L’agave et l’aloe sont, bien évidemment des plantes dites succulentes, c’est-à-dire qu’elles constituent des réserves d’eau dans leurs feuilles épaisses. La succulence de l’aloe est nettement supérieure à celle de l’agave et donc les feuilles de l’aloe sont bien plus épaisses que celles de l’agave. Celles de l’Aloe vera ci-dessous en ont même un certain caractère de transparence. Il s’agit donc là d’une indication intéressante pour faire la différence, même si elle est assez relative.

Aloe vera

Aloe vera

Pour moi, l’élément le plus pratique pour les distinguer, c’est le mode de sortie des feuilles : les feuilles de l’agave sortent d’un mucron central, un cône très dur autour duquel les futures feuilles sont enroulées. On peut d’ailleurs facilement soulever l’agave par ce cône central très pratique (voir la photo de l’Agave americana ‘Marginata’ ci-dessous où ce mucron apparait bien). Vous ne pourrez jamais le faire avec un aloe, car les feuilles sortent indépendamment les unes des autres et il n’y a donc pas de « prise » au centre de la plante.

Agave americana 'Marginata'

Agave americana 'Marginata'