Ne perdons pas le fil
Philodendron gloriosum

L’orthographe et le latin botanique sont aussi décriés l’une que l’autre. Il est vrai qu’il existe en orthographe des subtilités parfois mystérieuses.

Ainsi, pourquoi écrit-on :

  • Philodendron, avec un i et un seul l
  • Phyllocladus avec un y et deux l
  • phylogénétique, avec un y et un seul l ?

Chaque orthographe est porteuse de sens, par référence aux racines grecques sous-jacentes.

En effet, la première orthographe (Phil) se réfère à Philos = ami, comme dans philosophie (ami de la sagesse). Le Philodendron est une liane « amie des arbres » (dendron = arbre).

La seconde orthographe (Phyll) vient de Phyllon = feuille, comme dans chlorophylle (=le vert des feuilles). Le Phyllocladus est un conifère dont les rameaux (cladus) ont l’aspect et la fonction de feuilles.

Le troisième cas utilise la racine grecque Phylè = race, lignée. La phylogénétique étudie les modifications d’ordre génétique qui se produisent au sein des espèces animales ou végétales.

Connaître les racines grecques ou latines aide beaucoup à comprendre le sens et à retrouver la bonne orthographe des mots savants. C’est particulièrement vrai en botanique.

Cet article a 2 commentaires

  1. Le lien de « corbeille d’argent » dans la liste botanique renvoie à cette page ci

    1. Vous avez raison ! Je viens de rectifier. Merci de me l’avoir signalé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
×
×

Panier

Fermer le panneau
%d blogueurs aiment cette page :