Lors de ses observations du monde végétal, le botaniste Carl Von Linné observe que les fleurs de certaines plantes s’ouvrent et se ferment à des moments déterminés de la journée.

De là naquit l’idée qu’il était possible de déduire une heure approximative à partir de l’observation du comportement de telle ou telle espèce florale.

En rassemblant un ensemble de fleurs choisies de façon adéquate, il est donc théoriquement possible de constituer une horloge florale, ou horologium florae, selon la terminologie utilisée par Linné.

Vues

En réalité, l’horloge ne peut fonctionner toute l’année. Elle est, par ailleurs, sensiblement dépendante des conditions météorologiques. A noter par ailleurs, que les observations de Linné sont basées sur les périodes de floraison à Uppsala au nord de Stockholm. Donc, ne vous fiez pas trop à cette horloge pour prendre votre train !