Grande rocaille

Initialement, des genêts, des fougères, des ronces, et beaucoup de petite oseille couvraient le sol de cette zone en forte pente.

Les premiers aménagement ont consisté à apporter des pierres pour retenir la terre, en s’appuyant sur les rochers naturels, puis à installer les cheminements. Nous avons aussi construit les corbeilles destinées à accueillir plutôt des annuelles.

Les premières plantations n’ont pas toutes réussi : l’endroit est pauvre, sec et parfois très chaud. Quand nous n’avions pas choisi les bonnes espèces, la sélection naturelle a corrigé cela très rapidement !

Avec patience et opiniâtreté, les plantes les plus aguerries ont fini par occuper l’espace. Maintenant, il faut surtout veiller à ce que chacune n’étouffe pas ses voisines.

Des photos de mariés prises en cet endroit sont allées circuler jusqu’au Japon.

Les corbeilles de pierres nous permettent de faire des variations infinies d’une année sur l’autre, avec les fleurs annuelles.