Au bord du bief du moulin

En descendant vers l’entrée des Jardins, vous avez sûrement aperçu le gué magnifique qui permet de traverser la rivière à pied sec. Ce gué a la particularité d’être bordé par deux rangées de pierres marquant les bords de la voie carrossable, qui permet de circuler au travers de la rivière.

Au XIXème siècle, il y avait, en cet endroit, un moulin à eau, un peu en retrait de la rivière. On en trouve mention sur le cadastre napoléonien. Ce moulin était alimenté par un bief qui dérivait l’eau du Thouet pour l’amener jusqu’à la roue.

Il ne reste rien de ce moulin, qui a été complètement détruit, semble-t-il, par un incendie à la suite d’un orage. La seule trace qui demeure encore de cette époque, c’est ce petit bout de bief que vous allez traverser en commençant votre visite.

Cadastre-napoléonien
Cadastre-napoléonien
Fermer le menu
×
×

Panier

Fermer le panneau
%d blogueurs aiment cette page :