L’orthographe et le latin botanique sont aussi décriés l’une que l’autre. Il est vrai qu’il existe en orthographe des subtilités parfois mystérieuses.

Ainsi, pourquoi écrit-on :

  • Philodendron, avec un i et un seul l
  • Phyllocladus avec un y et deux l
  • phylogénétique, avec un y et un seul l ?

Chaque orthographe est porteuse de sens, par référence aux racines grecques sous-jacentes.

En effet, la première orthographe (Phil) se réfère à Philos = ami, comme dans philosophie (ami de la sagesse). Le Philodendron est une liane « amie des arbres » (dendron = arbre).

La seconde orthographe (Phyll) vient de Phyllon = feuille, comme dans chlorophylle (=le vert des feuilles). Le Phyllocladus est un conifère dont les rameaux (cladus) ont l’aspect et la fonction de feuilles.

Le troisième cas utilise la racine grecque Phylè = race, lignée. La phylogénétique étudie les modifications d’ordre génétique qui se produisent au sein des espèces animales ou végétales.

Connaître les racines grecques ou latines aide beaucoup à comprendre le sens et à retrouver la bonne orthographe des mots savants. C’est particulièrement vrai en botanique.