Glossaire botanique

/Glossaire botanique
­

Glossaire de Botanique tissu

A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

tissu (n.m.)
Ensemble de cellules de structure similaire associées entre elles pour exercer une fonction spécifique (de revêtement, de soutien, de sécrétion, de conduction ).

Définitions associées

cellule (n.f.)
Unité morphologique et fonctionnelle de base de tout être vivant.



Définitions de contexte

absorption (n.f.)
Entrée de substances du milieu extérieur à l'intérieur des tissus végétaux. Exemple : absorption de l'eau par les racines.

adné, adnée (adj.)
Se dit d'un organe soudé à un autre organe de nature différente, suite à une union de leurs tissus superficiels au cours de leur développement.

aiguillon (n.m.)
1 - Structure piquante issue des tissus superficiels d'un organe. 2 - Petites aiguilles tapissant la face inférieure du chapeau ou des rameaux des Hydnes.

albumen (n.m.)
Tissu chargé de réserves, en principe triploïde et issu d'une fécondation, que l'on trouve dans les graines des Angiospermes. Il va assurer le début du développement de l'embryon.
A distinguer de : endosperme

algue (n.f.)
Plante à chlorophylle, mais sans racine, ni feuille, ni tissu vasculaire.

anatomie (n.f.)
1 - Etude des organes et des tissus d'un être vivant (plante ou animal). 2 - Forme, disposition et structure des organes d'un être vivant.

aquifère (adj.)
Qualifie un tissu ou un organe gorgé d'eau.

assimilat (n.m.)
Substance synthétisée grâce à la photosynthèse dans le tissu chlorophyllien d'une plante.

assise génératrice (expr.)
Couche de tissu méristématique placée sous l'écorce des végétaux ligneux. C'est ce tissu qui, en produisant de nouvelles cellules, assure la croissance en diamètre des plantes.
Synonyme : cambium

bois (n.m.)
1 - En acception courante, masse dure contenue dans le tronc des arbres, constitués principalement de matières organiques (cellulose et lignine). 2 - Botaniquement parlant, le tissu bois c'est le xylème. Il a deux fonctions : tissu de soutien et conducteur de la sève brute.

cal (n.m.)
1 - Tissu de cicatrisation qui se développe à partir du cambium. 2 - Dépôt de callose dans les vaisseaux à sève de certains végétaux. 3 - Petit massif cellulaire constitué sur le labelle de certaines orchidées.

cambium (n.m.)
Couche de tissu méristématique placée sous l'écorce des végétaux ligneux. C'est ce tissu qui, en produisant de nouvelles cellules, assure la croissance en diamètre des plantes.
Synonyme : assise génératrice

cambium cortical (expr.)
Tissu méristématique qui produit l'écorce interne et l'écorce externe.
A distinguer de : cambium cribro-vasculaire

cambium cribro-vasculaire (expr.)
Tissu méristématique produisant le xylème sur sa face interne et le phloème sur sa face externe.
A distinguer de : cambium cortical

champignon (n.m.)
Nom commun donné aux espèces appartenant au règne des Mycètes ou Mycophytes. Ces espèces ne sont plus classées dans le règne végétal car ils n'ont ni chlorophylle ni tissu vasculaire ni structure composée de tiges, racines, feuilles et ne peuvent pas faire de photosynthèse. Les rouilles, les charbons, les mildious, les levures et les moisissures sont tous des champignons.

chimère (n.f.)
Plante formée de tissus d'origine génétique différente, suite à une greffe, à une mutation ou à une mitose irrégulière et conservant plus ou moins, de manière conjointe et non confondue, les caractéristiques des deux partenaires.

collenchyme (n.m.)
Tissu des cellules vivantes, caractérisé par des parois cellulaires renforcées par des dépots de cellulose et qui a un rôle de soutien des jeunes organes.

cribro-vasculaire (adj.)
Qualifie un tissu dans lequel sont juxtaposés des éléments du phloème et du xylème.

cylindre central (expr.)
Ensemble des tissus conducteurs constituant le système vasculaire (parenchyme, phloème, xylème). On le trouve dans la tige et dans les racines.
Synonyme : stèle

différenciation (n.f.)
Phase de l'évolution des cellules ou d'un tissu d'une plante qui perdent leur physionomie juvénile indifférenciée pour acquérir leurs caractéristiques finales spécifiques. Chez les végétaux la différenciation reste active pendant toute leur vie et la réversibilité n'est pas impossible alors que chez les animaux la réversibilité est très rare et la différenciation se fait pour l'essentiel au début de la vie.

différencié, différenciée (adj.)
Se dit de tissus ou de cellules qui ont terminé leur phase de différenciation et qui ont donc acquis leurs caractéristiques définitives.

ébauche (n.f.)
Tous premiers signes de développement ou ensemble des tissus embryonnaires à l'origine d'un organe.

écorce externe (expr.)
Couche la plus externe de l'écorce, liégeuse, imperméable, plus ou moins crevassée, qui a une fonction de protection des tissus internes.
Synonyme : rhytidome, suber
A distinguer de : écorce interne

écussonnage (n.m.)
Type de greffe consistant à insérer un bourgeon, accompagné d'un morceau de tissu de la tige d'origine, dans une fente ouverte dans l'écorce du porte-greffe.

endocarpe (n.m.)
Tissu de consistance très diverse qui tapisse la paroi interne de l'enveloppe du fruit et qui est la plus proche de la graine.

endosperme (n.m.)
Tissu chargé de réserves, haploïde, issu du développement du prothalle femelle, caractéristique des Gymnospermes.
A distinguer de : albumen

épicarpe (n.m.)
Tissu de revêtement le plus externe du fruit.

épithélium (n.m.)
Tissu constitué d'une ou plusieurs couches de cellules jointives qui recouvre les surfaces d'un canal intercellulaire ou d'une cavité intercellulaire.

gras, grasse (adj.)
Qualifie une plante qui emmagasine de l'eau dans des tissus spongieux situés dans les feuilles, les tiges ou les racines, afin de résister aux périodes de sécheresse.
Synonyme : succulente

histologie (n.f.)
Science qui étudie la stucture microscopique des tissus organiques.

hypoderme (n.m.)
Tissu situé juste sous l'épiderme constitué de cellules à parois épaisses dans certaines feuilles ou tiges.

lenticelle (n.f.)
Pore visible à la surface de certaines plantes ligneuses ou de fruits charnus qui permet à l'air d'atteindre les tissus sous-jacents.

liber (n.m.)
Tissu d'un tronc dans lequel circule la sève élaborée.
Synonyme : phloème

lignifié, lignifiée (adj.)
Qualifie un organe ou un tissu imprégné de lignine, ce qui lui confère la consistance du bois.

membrane (n.f.)
1 - Enveloppe souple renfermant un organe. 2 - Enveloppe très fine qui entoure et protège la cellule. 3 - Tissu mince et semi transparent.

membraneux, membraneuse (adj.)
Qualifie un tissu souple, mince, semi-transparent.

nervure (n.f.)
Ligne saillante constituée de tissus conducteurs de certains organes (feuilles, pétales, sépales) et dans laquelle se trouve transportée la sève.

non vasculaire (expr.)
Expression se rapportant aux végétaux qui n'ont pas de tissus conducteurs pour le transport de l'eau et des éléments nutritifs

nucelle (n.m.) du latin nux, nucis = noix
Tissu parenchymateux diploïde de l'ovule, constituant une réserve pour l'embryon qui la digère progressivement après la fécondation. S'il en reste une partie, on l'appelle alors périsperme.

organe (n.m.)
Désigne toute partie d'une plante qui remplit une fonction particulière : une feuille, une racine, une fleur, un pétale, une étamine, un poil ... ou encore un ensemble de tissus ou de cellules qui remplit une fonction spécifique.

parenchymateux (adj.)
Se dit d'un tissu dont les cellules sont peu ou pas spécialisées.

parenchyme (n.m.)
Tissu végétal formé de cellules peu différenciées ayant des fonctions de remplissage, mais pouvant avoir aussi d'autres fonctions (réserve, aérifère, sécréteur, )

périderme (n.m.)
Tissu protecteur des plus vieilles tiges de Dicotylédones comprenant le suber et le phelloderme.

périsperme (n.m.)
Tissu nourricier de la graine, dérivé du nucelle donc diploïde, fréquent chez les Angiospermes, pouvant coexister avec l'albumen ou non. C'est en fait la peau d'une graine.

phloème (n.m.)
Tissu d'un tronc dans lequel circule la sève élaborée.
Synonyme : liber

plante grasse (expr.)
Plante qui emmagasine de l'eau dans des tissus spongieux situés dans les feuilles, les tiges ou les racines, afin de résister aux périodes de sécheresse.
Synonyme : succulente

rayon (n.m.)
1 - Chez les Astéracées, corolle en forme de languette, tout autour du capitule. 2 - Ramification d'une ombelle composée ou, plus rarement, le pédicelle d'une fleur dans une ombelle simple. 3 - Ensemble de cellules de parenchyme traversant radialement les tissus conducteurs du bois.

rhytidome (n.m.) du grec rhytis = faux-pli, ride
Couche externe de l'écorce, liégeuse, imperméable, plus ou moins crevassée, qui a une fonction de protection des tissus internes.
Synonyme : écorce externe, suber

stipe (n.m.)
1 - Organe végétal ayant l'allure d'un tronc, non ramifié, recouvert par les cicatrices des feuilles, de diamètre constant sur toute la longueur. 2 - Chez les Orchidacées, bandelette de tissu rattachant la pollinie à la viscidie, formé à partir de la colonne.

suber (n.m.)
Tissu secondaire de protection formé de cellules mortes, produit par le phelloderme, et constituant l'essentiel de l'écorce.
Synonyme : liège

succulente (n.f.)
Plante qui emmagasine de l'eau dans des tissus spongieux situés dans les feuilles, les tiges ou les racines, afin de résister aux périodes de sécheresse.
Synonyme : plante grasse

vasculaire (adj.)
Se dit d'un végétal dont le tissu est composé de petits vaisseaux ou canaux destinés à la circulation des liquides.
Contraire : vasculaire

xylème (n.m.)
Tissu conducteur de la sève brute des racines aux feuilles chez les plantes ligneuses et formant le bois. Il se compose des vaisseaux constitués de files de cellules mortes entourées de lignine, de fibres ligneuses, constituées de cellules mortes et de parenchymes ligneux formés de cellules vivantes qui regroupent le parenchyme vertical et horizontal. Le protoxylème, le premier formé, est d'origine primaire (procambium) ; il est constitué de trachéides. Le métaxylème, formé ensuite, est d'abord d'origine primaire, puis d'origine secondaire (cambium) ; il est en partie constitué de vaisseaux.
Synonyme : bois
A distinguer de : phloème


34 Commentaires

  1. patrick 25 juin 2014 à 12 h 28 min

    Bonjour,

    Je suis entrain d constituer un repertoire de formules florales de quelques plantes cultivées à donner à mes étudiants pour le cour de botanique que j’enseigne,pouvez vous me fournir quelques exemples?

    Merci!

  2. Anonyme 29 avril 2014 à 10 h 27 min

    Bonjour,

    D’abord bravo pour votre site et tous vos efforts.
    Juste une remarque à propos d’une définition du glossaire. Je lis à « archegone »: « … Il n’est repérable que chez les Cryptogames INVASCULAIRES supérieurs (Bryophytes ou Ptéridophytes) ».
    Et plus loin (dans les définitions associées): « Ptéridophytes »: Embranchement de végétaux VASCULAIRES, sans… »

    Peut-être mettre aussi les références de vos sources? Au moins les principales. Je sais c’est du travail en plus.
    En tous les cas, encore bravo et merci.

  3. sokhna mara 14 avril 2014 à 22 h 33 min

    slt jai 1problem avec une exercice
    on me demande c k cest la dichogamie,les variantes de ce phenomene.sil es possible qu’une fleur de formule florale :3s+3p+3e+2c soit concerne par ce phenomene ?justifiez votre reponse

  4. Patrick 21 mars 2014 à 18 h 20 min

    Bonjour

    Dans le but d’écrire un poème j’aimerais trouver de jolis noms de fleurs qui d’une part seraient capables de nyctinastie ou d’autre part de thermonastie.

    Merci

    • Bernard 21 mars 2014 à 21 h 02 min

      Pour la nyctinastie, vous avez par exemple le liseron. Pour la thermonastie, vous avez, entre autres, la tulipe.