Sempervivum dans les vieilles pierres

Sempervivum dans les vieilles pierres

« Toujours vivant », telle est l’étymologie de Sempervivum. On l’appelle communément artichaut ou joubarbe et certains le trouvent un peu banal. C’est peut-être par ignorance de la diversité impressionnante de variétés qui peuvent exister de cette plante. Et il s’en crée toujours par hybridation.

Le nombre d’espèces botaniques est estimé à environ 40 espèces dont certaines sont menacées de disparition, ce qui est un comble quand on s’appelle « toujours vivant ».

La collection de Sempervivum des Jardins du Gué est constituée de plus d’une centaine de cultivars ou espèces botaniques. Nous y avons associé les Jovibarba et les Orostachys. Nous les avons installées principalement sur de vieux murs où ces plantes passent jusqu’à présent l’hiver sans problème. La précaution principale consiste à leur éviter un excès d’humidité. Il est donc impératif de prévoir un excellent drainage.

Un large échantillon de la collection