Le langage courant est trompeur. Je l’ai illustré déjà avec les « corbeilles d’argent » ou avec les Geranium qui n’en sont pas.

La même situation se retrouve avec les Acacias et les Mimosas. En effet, dans l’ancienne famille des Légumineuses, maintenant découpée en 3 familles (les Fabaceae, les Caesalpiniaceae et les Mimosaceae), on trouve entre autres :

  • Le Mimosa, de la famille des Mimosacées,
  • L’Acacia, de la famille des Mimosacées aussi,
  • Le Robinia, de la famille des Fabacées.

Jusque là tout est clair, du moins je l’espère : c’est simple, 3 Genres différents portant bien sûr des noms différents et appartenant à 2 Familles distinctes.

Maintenant, voilà de quoi tout mélanger :

  • Le Mimosa est appelé en langage courant la « sensitive« , vous savez, cette plante qui lorsqu’on la touche, voit ses feuilles se rétracter.
  • L’Acacia, c’est ce que les fleuristes appellent couramment Mimosa, celui qui fleurit abondamment sur la Côte d’Azur ou dans l’île de Noirmoutier dès le mois de Février.
  • Le Robinia, c’est ce qu’on appelle dans nos campagnes l’acacia, ou mieux, lorsqu’on est un peu plus au fait de la botanique, le faux-acacia.

Retenez donc que :

  • l’acacia de nos campagnes n’est pas un acacia mais un Robinia.
  • le mimosa de nos fleuristes n’est pas un mimosa, mais un Acacia.
  • et gardez l’appellation Mimosa pour la toujours étonnante sensitive.